fbpx
Campus
Partager sur

En 10 ans, la part de stagiaires dans les boîtes a été multipliée par 3

C’est un rapport sur l’emploi des jeunes qui nous l’apprend: la part de stagiaires dans nos entreprises en France a explosé au point d’avoir été triplée en 10 ans

En septembre 2013 le Conseil Economique, Social et Environnemental remettait un rapport portant sur l’emploi des jeunes.

Ce dernier a mis en évidence qu’on en dénombre actuellement 1,6 million dans les boîtes de notre pays.

La gangrène du chômage des jeunes actifs

Il faut dire que face à un chômage des jeunes absolument record, le stage reste une passerelle efficace entre formation et emploi. Car tous les indicateurs sont actuellement dans le rouge: +50% de chômeurs âgés entre 15 et 24 ans dans la zone euro depuis le début de la crise économique, 22,7% de chômage des jeunes chez nous au second semestre 2012 ou pire, 44,3% en ce qui concerne ceux d’entre eux possédant peu ou pas de qualification, comme l’indique le rapport.

Alarmiste, l’étude note également que la part de jeunes actifs n’est jamais tombée en dessous des 14% depuis 1982 à l’heure où l’on dénombre pas moins de 356 000 jeunes actifs au chômage dans l’hexagone.

Le stage permettrait-il d’enrayer la tendance actuelle ?

La convention de stage serait-elle un des derniers remparts à cette hécatombe ? Si l’on s’en réfère à la dernière enquête annuelle de la CGE, on constate que le stage intervient dans 40% des processus d’insertion pro recensés chez les jeunes diplômés.

A l’heure où la patronne du MESR Geneviève Fioraso compte s’attaquer aux stages abusifs, force est de constater que les parcours intégrant des stages obligatoires sont maintenant la norme dans notre pays, même les formations les moins appliquées l’ayant bien compris.

T. C.

Sources : e-orientations , lecese.fr