fbpx
Campus
Partager sur

Une licence d’économie est-elle inutile ?

La licence d’économie est-elle imparfaite, voire caduque ? C’est la question que se posent certaines figures du supérieur à l’heure où les formations de ce type ont le vent en poupe

Louison Cahen-Fourot est thésard en éco à l’université Paris 13.

Il a accordé une interview aux journalistes d’educpros dans laquelle il dresse un portrait au vitriol de l’actuel titre de licence.

Il est partisan d’une refondation de l’enseignement supérieur en économie, militant pour l’occasion au sein du collectif PEPS.

Pour lui, le principal reproche qu’on pourrait adresser au contenu de la licence d’éco est qu’il met uniquement à l’honneur des matières techniques comme la micro et la macroéconomie, les statistiques, les théories économiques ou encore l’enseignement des mathématiques, au point qu’il n’y ait pratiquement plus que ça.

Il déplore qu’on passe actuellement à côté des apports substantiels que représenteraient pour la discipline un meilleur socle d’apprentissage en sciences humaines. En effet, il estime que l’anthropologie, l’histoire de la pensée économique, la sociologie, la géographie ou encore l’épistémologie ont autant leur place dans ce processus que les U.E qui y sont présentement obligatoires.

De nouvelles pistes

C’est pourquoi il a présenté, au cours des Etats Généraux de l’Enseignement de l’Economie qui se sont tenus à l’Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales le 6 avril 2013 dernier, la maquette d’un tout nouveau projet pédagogique. Mettant l’accent sur le pluridisciplinaire, cette nouvelle licence d’éco serait davantage marquée par des approches des sciences humaines à l’image des techniques d’enquête participante ou de recherche d’archive.

L’idée étant de sortir toujours plus des carcans technicistes dans lesquels s’enferment, à son avis, 50 titres de licence sur les 54 disponibles sur le territoire. Au point que, de son point de vue, « [p]aradoxalement, aujourd’hui, un bachelier de la série économique et sociale est mieux armé pour comprendre le monde contemporain qu’un étudiant achevant sa licence d’économie.  » !

T.C.

Source : educpros

Photo DR : © MaxPPP