fbpx
Campus
Partager sur

Bordeaux : 6 étudiants chinois sauvagement agressés par leurs voisins de palier ivres

Bordeaux : 6 étudiants chinois sauvagement agressés par leurs voisins de palier ivres
Partager sur Facebook

Une altercation entre des jeunes français et des étudiants chinois en visite en France qui tourne mal et c’est quasiment le malaise diplomatique entre les deux pays

Décidément, c’est une manie : après un jeune expat’ français tabassé en plein Shanghai c’est au tour d’une demi-douzaine d’étudiants chinois de prendre des marrons de la part de jeunes tricolores.

En effet les internationaux étaient arrivés sur Bordeaux pour effectuer une visite de l’édition 2013 de Vinexpo, cette foire mondiale dédiée aux vins et spiritueux dont 4 autres salons se dérouleront sur Hong-Kong, Pékin et Tokyo entre mai et novembre 2014. Il faut savoir que le salon créé en 1981 mise gros sur la clientèle asiatique, avec 3 388 visiteurs rien que du côté chinois venus cette année, ce qui correspond à une hausse de la fréquentation de l’ordre de 13,9% depuis 2011, selon les informations de leur site officiel.

Une bouteille de champ’ reçue en pleine tête par une étudiante chinoise

Hé bien nos amis mandarins risquent fort de garder un souvenir impérissable de l’after-show: dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 juin 2013, alors qu’ils sont de retour dans la résidence où ils logent située à Hostens, bourgade de l’agglomération bordelaise d’à peine 1 400 âmes, ils sont violemment pris à parti par leurs voisins de palier, 3 jeunes fêtards.

Ces derniers, visiblement très remontés, sont persuadés que la dénonciation pour tapage nocturne dont ils viennent de faire les frais provient de leurs rangs. Sans autre forme de procès, les coups partent après que plusieurs insultes soient échangées: une bouteille de champagne vient même heurter à la pommette une jeune chinoise du groupe. Bonne pioche: il s’agit de la fille d’un haut-dignitaire du Parti…

Dès le lendemain soir, le parquet de Bordeaux annonce la mise en examen des 3 individus âgés entre 19 et 20 ans pour des violences aggravées commises en état d’ivresse et impliquant l’usage ou la menace d’une arme ainsi que la discrimination en lien avec une race, rapporte metronews. Le jour même, Manuel Valls le ministre de l’intérieur a tenu à condamner sans ménagements cet acte xénophobe.

Réaction en chaîne

L’ambassade de Chine en France s’est empressée de réagir à son tour, exprimant pour sa part via communiqué:
Nous appelons les autorités françaises compétentes à enquêter rapidement sur cette affaire, à traduire les auteurs devant la justice et à prendre les mesures appropriées pour garantir la sécurité des étudiants chinois. Elle précise encore que l’ambassade a déjà dépêché un responsable à Bordeaux.

Le plus étonnant est que les 2 affaires se sont produites quasi simultanément d’un bout à l’autre du globe, le week-end du 15 juin. Malgré la gravité des faits reprochés, on reste en droit de se poser une question: aurait-il fallu que Thomas, le français rossé en Chine, soit fils de ministre pour que l’agression dont il a pour sa part été victime soit instruite avec davantage de sérieux ?

T. C.

Sources : metronews , France Info

Clique sur « J’aime » pour t’abonner à la page Facebook MCE