fbpx
Campus
Partager sur

La Jaune et la Rouge, revue des anciens de Polytechnique, publie un article qui sent fort l'extrême-droite

La Jaune et la Rouge, revue des anciens de Polytechnique, publie un article qui sent fort l'extrême-droite

La Jaune et la Rouge est la revue mensuelle publiée par les anciens de la plus célèbre école d’ingé de France, Polytechnique Palaiseau. Le dernier numéro en date, celui du mois de mai, fait scandale sur le fond comme sur la forme en raison d’un article brûlant

La sérieuse revue « La Jaune et la Rouge », aux couleurs des boutonnières et revers présents sur les fameux uniformes des polytechniciens de Palaiseau, accueille de nombreuses figures de l’enseignement supérieur depuis sa fondation en 1948.

On trouve ainsi parmi les rédacteurs Olivier Thévenon de l’OCDE ou encore Alain Blum, historien et démographe rattaché à l’INED et l’EHESS.

Ce mois-ci, le cahier central était consacré à un dossier thématique sur la démographie et notamment en Europe. Il laisse une libre plume à une certaine Catherine Rouvier qui serait prof de droit dans la faculté de Paris XI – Orsay. Hé bien cette dernière nous a livré une analyse plutôt gratinée sur le sujet.

« Omniprésence obscène du préservatif dans l’espace public »

L’article intitulé « Pourquoi les Européennes ont-elles si peu d’enfants ? » a beau avoir été depuis supprimé du site de la revue, il reste disponible en cache comme le rapportent nos confrères de Rue89. La thèse qui y est défendue est bateau : les faibles taux de natalité en Europe sont la conséquence d’un dénigrement symbolique de la maternité.

Les arguments s’alignent pour étayer ce propos et ont un goût de déjà-vu : trop de divorce, qui y est décrit comme un « spectacle désolant », trop de travail des femmes tandis que « nos enfants souffrent », trop d’avortement ou encore un battage excessif autour de la contraception, lorsqu’elle dénonce « l’omniprésence obscène du préservatif dans l’espace public ». No comment.

Militante FN

En-dehors du caractère choquant et rétrograde de telles assertions, c’est surtout l’absence de citation de sources sérieuses ou de travaux académiques antérieurs sur le sujet en ce qui la concerne qui étonne. Surtout quand on connaît les convictions politiques de Madame, chroniqueuse régulière sur la très droitière Radio Courtoisie et invitée d’honneur de l’IGP, institut abritant un lobby nataliste. Par ailleurs, elle a été catapultée sur la 19ème circonscription du Nord sous l’étiquette Siel dans un jeu d’alliance avec le FN, dont elle défendra directement les couleurs pour la mairie d’Aix-en-Provence lors des élections de 2014.

Les lecteurs de la revue émus de lire de telles âneries ont conduit le directeur de la rédaction Laurent Billès-Garabédian à faire amende honorable en concédant que toute la lumière aurait dû être faite sur le cheminement politique de l’auteur. Précisons que ce dernier, interviewé par nos confrères de Rue89 sur le sujet, n’hésite pas non plus à enfoncer le clou : « est-ce que je me reconnais dans l’article ? La réponse est non. Est-ce que je publierais ce texte à nouveau ? Je vais peut-être vous choquer, mais la réponse est oui ». lol.

T.C.

Source : Rue 89 , melty