fbpx
Campus
Partager sur

Faute d'inscrits, les facs U.S offrent de gros rabais

Faute d'inscrits, les facs U.S offrent de gros rabais

Pour suivre une formation supérieure privée outre-atlantique, mieux vaut avoir les moyens. Cette assertion pourrait être bientôt dépassée par des mesures exceptionnelles en train d’être adoptées

C’est une étude de la National Association of College and University Business Officers – NABUCO pour les intimes – qui le révèle : la moyenne des réduc’ offertes aux lycéens par les autorités administratives des meilleures facs du monde s’élève à du -45 % par rapport aux tarifs lambda pratiquées en terme de frais de scolarité.

La nouvelle a de quoi choquer, surtout quand on connaît les prix en vigueur dans ce type d’institution privée qui atteignent souvent les 60 000 à 100 000 $ l’année, « aliments » compris.

Les facs américaines ont pourtant décidé de jouer la carotte histoire de remplir leurs rangs qui se sont clairsemés, ces derniers temps.

Des effectifs et des frais de scolarité en baisse ?

La NABUCO, après avoir consulté 383 universités privées du territoire, a ainsi statué sur le fait que les inscriptions en première année ont baissé pour près de 46 % d’entre elles entre les années 2010 et 2011. Du coup les autorités administratives font des pieds et des mains pour ne pas voir leurs effectifs désertés.

Et des solutions émergent, comme celle déjà pratiquée depuis un certain temps qui consiste à déshabiller Pierre pour habiller Paul : faire payer le prix fort aux étudiants aisés, qui représentent de 10 à 40 % des effectifs totaux sur ces campus, pour débloquer des bourses à destination des plus défavorisés. D’où les fameux 45 % de ristourne qui tombent, réduction qui n’était encore que de 37 % début 2000.

Ce qui n’empêche pas les frais universitaires normaux de connaître, eux, une progression constante puisque la dernière hausse enregistrée s’élevait à 3,9 %, d’après Le Figaro.

T.C.

Source : Le Figaro