fbpx
Campus
Partager sur

La police hollandaise mobilisée devant les établissements du secondaire pour prévenir une fusillade

Suite à des menaces d’un étudiant balancées sur un site, la police néerlandaise est sur le qui-vive. Elle a déployé un important dispositif pour renforcer la sécurité autour des écoles du territoire

Nous sommes dans l’Ouest des Pays-Bas.

Il a suffi qu’un étudiant déséquilibré poste sur le net des menaces d’attaque par balles sur une école du pays pour que la sécurité des établissements du secondaire hollandais soit relevée d’un cran supplémentaire.

Le message, expédié sur la plate-forme 4chan.org, visait explicitement la ville de Leiden. Il y prononçait les paroles suivantes : «demain, je tirerai sur mon professeur, et sur autant d’étudiants que possible. C’est une école dans une ville néerlandaise appelée Leiden, et j’utiliserai un Colt Defender de 9 mm».

Bouclage total

Dès lors, les forces de police ne prennent pas la menace à la légère, puisqu’elle prend la décision de mobiliser des effectifs devant 20 écoles secondaires des environs tout en congédiant l’ensemble de leurs élèves lundi dernier, le 22 avril 2013.

Pour mettre en place son plan d’action, l’administration a travaillé avec la chaîne publique NOS, et s’est appuyée sur des sources de renseignements suisses et américaines dont le FBI.

Déjà-vu

On peut comprendre le zèle des autorités du pays, puisqu’il y a déjà eu des précédents là-bas. Les journalistes de 20 minutes indiquent ainsi qu’en 2009, un autre étudiant avait été mis en état d’arrestation suite au même genre de menaces mises sur le net.

Rappelons également que l’année 2011 avait été marquée par une fusillade au milieu d’un centre commercial d’Alphen aan den Rijn dont le bilan humain avait été de 6 victimes et de 11 blessés.

T.C.

Source : 20 minutes