fbpx
Campus
Partager sur

Editer sur Wikipédia pour valider des ECTS

Editer sur Wikipédia pour valider des ECTS

L’affaire se déroule du côté du campus de l’Institut National Polytechnique de Kharkiv, en Ukraine. Les étudiants vont pouvoir récupérer un bénéfice académique pour…enrichir l’encyclopédie participative ! MCE-tv vous raconte

En Ukraine les universitaires sont plutôt ouverts d’esprit. En effet, la direction de Polytech Kharkiv vient d’acter un partenariat avec Wikipédia en février. Avec des avantages en nature extrêmement intéressants pour les étudiants.

Figurez-vous qu’on offre la possibilité à ceux-ci d’échanger leur remise de devoirs écrits, de dissert’, de certains exposés oraux ou même de thèses contre une contribution active sur Wikipédia ! Du côté du campus de Kharkiv on en est déjà à 20 articles édités.

Les protocoles d’accord poussent comme des champignons

Mieux, cette initiative donne déjà des idées à d’autres établissements de la région, comme la fac de Sumy basée sur Kiev qui serait également en train de s’y mettre.

Une tendance qui ne semble d’ailleurs pas prête de faiblir quand on observe un protocole tout à fait similaire en Pologne à l’image de l’université de médecine de la ville de Poznan où les étudiants en Licence troquent déjà leur « mémoire » contre de la rédaction sur Wikipédia, d’après Le Figaro.

Mais il n’y a pas que les pays d’Europe de l’Est qui tentent l’aventure : en France, Pierre et Marie Curie s’y met sérieusement. Un des modules proposés consiste à améliorer un article pré-existant sur le serveur français de Wikipédia et traitant de sciences en l’échange d’une note écrite.

Le Wikipedia Education Program met tout le monde d’accord

Le programme de « wikipédia éducation » est le dénominateur commun de tous ces partenariats : il a déjà permis de conclure des accords avec pas moins de 50 facs U.S – Berkeley, Harvard ou Yale, et internationales à l’image de l’université de São Paulo au Brésil ou encore l’université Saints-Cyrille-et-Méthode à Skopje, en Macédoine.

Quand on sait que Wikipédia draine pas moins de 410 millions de visiteurs par mois dans le monde – d’après les chiffres ComScore de 2010 – on se dit qu’il est plutôt de bon ton de s’employer à valoriser toujours davantage des contenus en termes qualitatifs, surtout dans le cadre d’un tel donnant-donnant.

T.C.

Source : Le Figaro