fbpx
Campus
Partager sur

Triche au bac : une mère de famille se grime et passe l'examen à la place de sa fille

Une femme de 52 ans a tenté de prendre la place de sa fille pendant l’épreuve d’anglais du bac qui avait lieu mercredi. Découverte en pleine tricherie, elle risque 9.000 euros d’amende et trois ans de prison

Une nouvelle tentative de tricherie au bac a été décelée, dans le lycée Bossuet-Notre-Dame à Paris, dans le 10e arrondissement. C’est une femme de 52 ans, nommé Caroline, qui a tenté de remplacer sa fille, Laetitia, pour l’épreuve d’anglais LV1 mercredi.

Pour cette fraude, la mère de famille était venue habillée avec un jean taille basse et des baskets Converse aux pieds, arborant un maquillage très travaillé, en espérant que la différence d’âge ne se remarquerait pas.

« Une tricherie est en cours »

C’est une surveillante qui s’est aperçue de la supercherie. En effet, en voyant cette quinquagénaire se présenter à la place de la jeune fille venue passer l’épreuve de philosophie lundi dernier, la pionne a immédiatement prévenu le proviseur.

A son tour, le directeur de l’établissement a contacté la police : Une tricherie est en cours, a-t-il signalé aux agents. Les policiers sont intervenus à la fin de l’épreuve pour ne pas déconcentrer les autres élèves. La mère a été conduite au commissariat pour y être entendue.

Les sanctions pour triche au bac sont très lourdes. Dans les cas les plus graves, la mère risque une amende de 9.000 euros et 3 ans de prison. Sa fille de 19 ans pourrait ne plus pouvoir passer d’examens pendant cinq ans. Les inscriptions dans l’enseignement supérieur seraient aussi suspendues.

L. M.