fbpx
Campus
Partager sur

Rentrée 2013 / 2014 : confidences et révélations à GEM

Rentrée 2013 / 2014 : confidences et révélations à GEM
Partager sur Facebook

Innovations pédagogiques, certificats et serious games, nouveaux programmes, politique RH, communication, infrastructure … A l’occasion de la rentrée 2013/2014, ça bouge tous azimuts du côté de Grenoble Ecole de Management

Dessine-moi l’école du futur : le nouveau livre blanc de GEM Grenoble Ecole de Management annonce la sortie imminente d’un nouveau livre blanc dédié à l’Ecole du Futur. Il constitue le second volet de la collection de livres blancs initiée en 2012 et dont la première édition s’intitulait « Former les dirigeants 2030 ».

Ce dernier sera décliné en 6 chapitres :

– Enseigner dans l’école du futur,
– Etudier dans l’école du futur,
– Travailler dans l’école du futur,
– Vivre dans l’école du futur
– Rechercher dans l’école du futur
– Recruter dans l’école du futur.

Ce livre blanc, comme ce fut le cas en 2012, sera complété de témoignages de très nombreuses entreprises : Accenture, Alcatel, April, Axa, Capgemini, Casio, Cisco, Crédit Agricole, GDF SUEZ, L’Oréal, Lafarge, mais également de journalistes anglais, américains et allemands, spécialistes des questions d’éducation.

Quelles innovations inspireront l’éducation de demain ?

TEDxIsèreRiver le 14 septembre 2013 à Grenoble Nouveaux usages du numérique, pratiques collaboratives dans l’enseignement, knowledge management, apprentissage continu à tout âge et dans tout environnement… Ce seront quelques-uns des thèmes abordés lors de la première conférence TEDxIsèreRiver sur le thème « Futur Learning ».

L’événement aura lieu samedi 14 septembre 2013 de 13h00 à 18h30 à Grenoble Ecole de Management. Depuis bientôt 30 ans, l’organisation américaine TED (Technology, Entertainment, Design) a pour mission de propager via des conférences des idées innovantes et positives, méritant d’être connues par tous.

Une salle dédiée à la création de serious games

Une journée seulement pour créer de A à Z un serious game (version jeu de plateau) de qualité. C’est ce que proposera GEM dès la rentrée 2013 à ses étudiants ainsi qu’aux entreprises qui le souhaitent. Pour cela, l’Ecole grenobloise crée une salle de conception spécifique dédiée aux jeux axés sur l’innovation et le management de l’innovation.

La salle comprendra huit ateliers successifs :

1. Trouver le bon concept. Dans la salle de conception, les trois premiers ateliers aident les participants à poser les bases de leur futur jeu. Un showroom et un recueil de concepts leur ouvrent de vastes horizons et stimulent leur inspiration. Une bibliothèque de supports (cartes, personnages, objets ludiques) permet un atterrissage plus concret. « Nous travaillons sur l’imagination, l’envie, la curiosité ; la démarche est ludique mais toujours très cadrée » raconte Hélène Michel, professeur à GEM experte en serious games à l’origine de la salle.

2. Choisir son support. (cartes, dés, rubix cube)

3. Identifier les concepts clés

4. Trouver un ressort d’animation (gestion du temps : sablier, chronomètre etc.)

5. Définir son format de présentation des idées (bloc notes, fiches idées etc.)

6. Définir les outils de sélection des idées (billets, buzzer, points, etc.)

7. Définir des règles du jeu

8. Choisir votre packaging (sac, boite de jeux etc.)

Il ne reste plus qu’à tester sur place en grandeur nature : le jeu est-il adapté au public ? Approfondit-il assez le sujet ? Favorise-t-il la collaboration entre participants ? La durée est- elle la bonne ? En fin de journée, le jeu est prêt à 100% pour une première utilisation et l’entreprise repart avec un matériel complet.

L’Ecole a créé sa marque de serious games, GEMinGame, et en développe notamment pour des programmes de formation continue sur mesure. Deux jeux sérieux ont été utilisés avec des cadres de Renault. Même s’ils restent la propriété des entreprises, les jeux créés dans la salle de conception porteront aussi le label myGEMinGames. Ils seront adaptés pour les étudiants de 1ère année.

GEMinGame, du serious game made in Grenoble

N°1: « Objection votre honneur », un jeu de rôle en présentiel, sur la prise de parole en public et l’argumentation : un particulier victime d’une addiction aux jeux internet porte plainte contre l’Etat. Les stagiaires revêtent pour l’occasion l’habit de la partie civile ou de la défense.

N°2: « The mindful manager », un jeu sérieux virtuel développé pour la Chaire Mindfulness. Il met en situation un manager avec son collaborateur. Le but : en tant que manager, le joueur doit réussir à prendre en compte les besoins et problématiques de son collaborateur (gestion du stress, …) tout en étant vigilant à ses propres besoins et objectifs. Ce jeu est en compétition pour le European conference on game based learning. Résultats le 4 octobre 2013 à Porto (Portugal).

N°3: « GEM Inno Client » sur l’innovation centrée client : ce serious game se présente sous la forme d’un jeu de carte pour cinq à quarante participants. Les participants doivent produire des idées innovantes et les améliorer par interactions successives avec le client ; un budget est ensuite attribué aux meilleures idées.

Il a notamment été utilisé auprès des étudiants de première année lors de la rentrée 2012 / 2013. Il est également utilisé deux fois par an dans la formation développée par GEM pour former les futurs promus cadre de Renault. Les étudiants « jouent » à GEM Inno Client lors de leur premier jour de rentrée en septembre 2012.

Les 8 étapes du parcours :

– Création d’un jeu de plateau sérieux pour comprendre le business des nanotechnologies Grenoble Ecole de Management crée son premier jeu sérieux de plateau dans le cadre de l’IRT Nanoelec (Institut de Recherche Technologique). Dédié aux nanotechnologies, « Nanorider » viendra enrichir la collection de serious games de l’Ecole grenobloise intitulée « GEM in Game ». Sortie prévue à l’hiver 2013.

– Création d’un institut des certificats GEM développe sa politique de Certifications et crée un institut des certificats. « Le diplôme de l’Ecole certifie un niveau et un potentiel. Les certificats valoriseront des compétences qui correspondent à des besoins très précis ou à des métiers très précis » explique Jean-François Fiorina.

Parmi les certificats proposés à GEM :

– Certificat bureautique (en partenariat avec Microsoft)
– Certificat Web 2.0
– Certificat handicap (en partenariat avec Hanploi)
– Certificat de l’autorité française de régulation des marchés financiers (en partenariat avec l’AMF)
– Certificat Relations Internationales (en partenariat avec l’IRIS)
– Certificat Géoéconomie et intelligence stratégique (en partenariat avec l’IRIS)
– Certificate in Humanitarian Programme Management (en partenariat avec Bioforce)
– Certificat Management de projet associatif
– Certificat Musique et Management (en partenariat avec la Fabrique Opéra)
– Certificate in International Business
– Certificate in Business Studies
– Certificate in Innovation Management
– Certificate in Entrepreneurship and Family Business
– Certificate in Global Management
– Certificate in Finance
– Certificate in Marketing
– Parcours Ulysse : le programme Grande Ecole revisité. Moins d’heures de cours en face, de la pratique avant de découvrir la théorie, des serious games et des examens spécifiques… Voilà ce qui attend les nouveaux étudiants de 1ère année qui s’engageront dans le parcours Ulysse de GEM. Le développement personnel, la connaissance de soi et des autres seront également au cœur de ce processus pédagogique.

Zoom en 6 étapes sur ce programme Grande Ecole revisité :

– Un séminaire d’intégration mettant l’emphase sur l’individuel, le collectif et la communication à travers des activités de montagne.
– Un stage exécutant de 4 semaines en entreprise dès les premières semaines de cours. Le but : découvrir les dimensions organisationnelles, managériales, contextuelles ainsi que les savoir-faire et savoir-être mobilisés par le manager avant d’apprendre la théorie.
– Une sélection de cours du parcours classique, revisité et orienté « contexte, connaissance, mise en œuvre, et comportements ».
– Des cas fils rouges en anglais et en français, des business games et des serious games en lieu et place des cours habituels en amphi.
– Des ateliers de confrontation animés par des philosophes, économistes, historiens, sociologues
– Un processus d’évaluation spécifique… qui sera dévoilé à la fin de l’année.

– Quelle sera la vie d’un étudiant en 2025 ? Réponse en janvier 2014. Du 6 au 10 janvier 2014, 650 étudiants de GEM proposeront 120 idées d’innovations qui révolutionneront le quotidien des étudiants en 2025. Ce concours sera organisé à l’occasion des 30 ans de GEM et dans le cadre d’un cours de Management de l’innovation. Chacune des 120 équipes relèvera un défi en relation avec une des 16 étapes du parcours type d’un étudiant (avec le soutien de 16 entreprises partenaires) parmi lesquelles : comment se nourrir ? Comment se loger ? Comment financer ses études ? Quelles activités pour se détendre ? Quelles possibilités pour réviser ? Quels moyens pour se déplacer ? etc.

Les équipes devront rendre un premier livrable à la fin du premier jour sous forme de rubik’s cube dont les faces révèleront différentes possibilités (services ou produits, cibles, caractéristiques de l’innovation, …). Cela aboutira à 36 idées d’innovations différentes. Ces 36 idées devront être présentées en une minute devant un jury de professionnels de l’innovation. L’idée retenue par le jury sera développée et retravaillée le reste de la semaine (tests de concept et définition du business model). La meilleure des 120 innovations développées sera récompensée à la fin de la semaine.
   

Les nouveaux parcours 2013 / 2014

– Un troisième parcours transcontinental : Simon Fraser University, Vancouver, Canada ! GEM propose désormais à ses étudiants de 2ème année du Programme Grande Ecole une alternative aux départs en échange classiques : il s’agit des parcours appelés « transcontinentaux ». Ces programmes off site de GEM sont basés à Pékin et New York. En 2013/2014, une nouvelle destination est proposée grâce à un partenariat avec la Simon Fraser University à Vancouver (Canada). Il ne s’agit pas d’un échange académique mais bien d’un parcours ESC dispensé à l’international.

Le principe : les étudiants peuvent choisir entre étudier un ou deux semestres à l’étranger avec au choix :

– Premier semestre à Beihang University (Beijing, China).
– Second semestre à Pace University (New-York) pour se spécialiser dans la finance internationale ; ou à la Simon Fraser University (Vancouver) pour se spécialiser en Innovation et Management Stratégique. Ce programme allie cours et visites d’entreprises, comme par exemple, Bloomberg, JP Morgan, Natixis à New York ou encore Amazon, Microsoft, Boeing et IBM à Vancouver.

Une centaine de places, toutes destinations confondues, sont ouvertes et toutes sont déjà pourvues pour l’année 2013/2014.

Double diplôme ingénieur / manager avec l’EISTI

A partir de la rentrée 2013, les étudiants de Grenoble Ecole de Management pourront valider un double-diplôme ingénieur / manager avec l’EISTI sur le campus de Cergy- Pontoise. Ce parcours en 4 ans, sera proposé aux étudiants issus de prépas Economique et Commerciale option Scientifique (ECS). Dès leur première année, et en parallèle du Programme Grande Ecole, les étudiants de GEM ayant choisi ce parcours, suivront une mise à niveau en mathématiques et en informatique.

Au programme : analyse, optimisation linéaire, algorithmique ou encore programmation procédurale, en e-learning et en face à face. Des conférences et séminaires dans le même domaine rythmeront leur deuxième année à GEM. Les étudiants effectueront les deux années suivantes à l’EISTI notamment en parcours ingénieur. Ils auront cependant accès à l’ensemble des parcours proposés par l’EISTI. Au terme de ces 4 ans, ils obtiendront le DESMA de GEM et le titre d’ingénieur de l’EISTI.

Un nouveau double diplôme Langues, littérature et civilisation étrangère (LLCE) en allemand

A partir de la rentrée 2013/2014, les étudiants de GEM pourront obtenir un double diplôme Management / Langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) en allemand grâce au partenariat entre GEM et l’Université de lettres de Grenoble (Stendhal).

Les étudiants du Programme Grande Ecole de GEM qui le souhaitent, réaliseront leur première année à GEM et suivront en parallèle, les cours de la 3ème année de licence LLCE Allemand à l’Université Stendhal de Grenoble. A la fin de l’année, ils valideront la licence de l’Université et poursuivront leur cursus à GEM.

– Grenoble Ecole de Management et l’Ecole des Avocats de la Région Rhône-Alpes signent un partenariat inédit Grenoble Ecole de Management (GEM) et l’Ecole des Avocats de la Région Rhône- Alpes (EDARA) ont signé le 13 juin, un partenariat inédit visant à développer une filière d’avocats d’affaires reconnue à Grenoble. Il s’agit du premier accord en Rhône- Alpes entre une école de management et une école d’avocats.
   

Communication et réaménagement des locaux

Confirmer son rang parmi les meilleures business schools d’Europe tout en réaffirmant sa différence autour de la technologie et de l’innovation : c’est le double objectif que s’est fixée Grenoble Ecole de Management pour son nouveau concept de communication qui a été dévoilé le 15 mai 2013. Le principe créatif imaginé par l’agence lyonnaise Kaelia pour Grenoble Ecole de Management propose un parti-pris simple et efficace : le détournement de citations connues, au profit de l’innovation. Parmi les premières citations retenues : « All you need is innovation », « Keep calm and innovate », « J’innove donc je suis », « To innovate or not to innovate, that is not the question ».Côté graphisme, l’agence s’est concentrée sur une identité simple mais percutante avec l’utilisation d’une accroche sur une palette d’aplat de couleur, sans artifice, pour centrer l’attention du lecteur sur le message.

Bâtiment : GEM soigne son accueil et repense son entrée

Professionnaliser l’accueil dans le bâtiment de Grenoble Ecole de Management tout en le rendant plus communicant vers l’extérieur : c’est le double objectif des travaux qui seront menés à partir de juillet dans l’Ecole de la CCI de Grenoble. Ces travaux, d’une durée de 6 mois, concernent plusieurs points : la création de trois points d’entrée (contre deux aujourd’hui) avec l’installation de tourniquets, la mise en place d’une signalétique extérieure simple et claire (nouvel écran géant dynamique, en façade, lettrages, vitrophanies…), agrandissement de la cafétéria et création d’une terrasse extérieure et enfin, déplacement de la banque d’accueil au centre du hall (accueil étudiant et accueil visiteur séparés).

Politique RH : les salariés de GEM pourront travailler 2 jours par trimestre dans le service de leur choix

A la rentrée 2013, GEM proposera à ses salariés de travailler deux jours par trimestre … dans le service de leur choix à l’exception de leur service habituel ! Objectif : favoriser l’innovation au niveau de l’organisation, des process, des idées qui pourraient être mises en œuvre. Depuis le printemps 2013, l’ensemble des salariés de GEM peut pratiquer le mécénat de compétences. L’Ecole offre 5 jours par an pour mettre leurs compétences professionnelles au service d’une association de leur choix.

Neuf salariés de GEM se sont engagés ou ont demandé à bénéficier de cette action. Sous l’impulsion de Pro Bono Lab, GEM a déjà organisé une première journée de rencontres autour du mécénat de compétences, le 7 mai 2013. Cet événement avait pour objectif d’associer les talents et les savoirs de volontaires étudiants de plusieurs écoles grenobloises (GEM, Grenoble INP, Science Po…), de salariés d’Hewlett-Packard et de Grenoble Ecole de Management aux projets innovants de trois associations (L’AFEV de Grenoble, Entreprendre pour Apprendre Rhône-Alpes et la Compagnie des T.E.D). Ce sont ainsi 240 heures de conseil qui ont été prodiguées aux trois associations par les étudiants et salariés volontaires. Cette étape grenobloise était organisée dans le cadre de l’opération Campus Probono 2013 qui se déroulait sur 6 six campus en France.

GEM a déjà mis en place différentes actions afin de permettre à ses collaborateurs de développer leurs compétences :

– A l’instar des professeurs, les administratifs de GEM peuvent réaliser des visitings au sein de business schools partenaires. Le but : découvrir d’autres façons de travailler et échanger les bonnes pratiques.
– Les collaborateurs de GEM peuvent effectuer des stages dans un autre service de l’Ecole pour mieux comprendre le travail de leurs collègue dans le but d’améliorer la qualité des échanges entre les différents services.
– Les administratifs sont encouragés à intervenir dans les programmes de formation de l’Ecole. L’idée : favoriser le dialogue et la compréhension mutuelle des métiers entre administratifs et enseignants.
– GEM favorise, pour les salariés qui le souhaitent, la création d’entreprise.
– GEM a mis en place le projet GEM+. Des groupes de travail composés des collaborateurs volontaires, réfléchissent à de nouveaux process, de nouvelles façons de travailler et de nouveaux modes d’organisation. Leurs préconisations sont ensuite étudiées pour tester leur application au sein de l’Ecole.

Communiqué