fbpx
Campus
Partager sur

Découvrez l’enquête Santé de la SMEREP en attendant la journée mondiale sans tabac du 31 mai prochain

Découvrez l’enquête Santé de la SMEREP en attendant la journée mondiale sans tabac du 31 mai prochain

A en croire les résultats de la dernière enquête Santé menée par la mutuelle étudiante francilienne SMEREP, il faut aussi bien intensifier que varier les campagnes de prévention du tabagisme quand on constate qu'à peine 23% des étudiants fumeurs sont près à arrêter

L’enquête Santé (1) menée par la SMEREP auprès des étudiants français rend compte de l’évolution de leur rapport au tabac et aux consommations à risque. Ainsi, on apprend que les étudiants fumeurs sont de moins en moins motivés par l’arrêt du tabac et pire encore, les non fumeurs se mettent à la cigarette électronique pour une question de tendance.

La hausse du prix du paquet de cigarettes ne motive plus l’arrêt du tabac chez les jeunes

Près d’1 étudiant sur 3 se déclare fumeur (fumeurs réguliers : 15%, fumeurs occasionnels : 12%) avec une moyenne de 12 cigarettes consommées par jour. L’augmentation régulière du prix des paquets de cigarettes ne semble plus être un facteur déterminant, sur la population des étudiants, pour encourager ces derniers à arrêter de fumer. En effet, les étudiants « fumeurs » ne sont plus que 23% à déclarer envisager l’arrêt du tabac dans les 12 mois à venir, contre 51% des répondants en 2011. Le budget « tabac » des étudiants étant contraint, ils compensent les augmentations des paquets de cigarettes en passant au tabac à rouler (22%), en achetant leurs cigarettes à l’étranger (22%) ou encore en passant à la cigarette électronique (5%).

La e-cigarette ne fait pas un tabac chez les étudiants fumeurs… mais séduit les non fumeurs !

Suite au récent succès commercial de la cigarette électronique en France, la SMEREP a souhaité sonder ses adhérents étudiants sur leurs pratiques via son site internet (2). Pour les fumeurs, le passage à la cigarette électronique ne semble pas acquis. Parmi ceux ayant essayé, 40% n’ont pas prévu d’abandonner le tabac, 33% l’ont testée mais sont revenus à la cigarette « classique ». Ils ne sont que 27% à trouver la cigarette électronique beaucoup mieux que le tabac. Plus inquiétant encore, des étudiants non fumeurs s’essayent à la cigarette électronique car ils trouvent cela « fun » à 67%. Les choix de modèles de e-cigarette, ou encore les nombreux goûts proposés (fraise, vanille, chocolat…) sont autant de facteurs de séduction sur la cible des non fumeurs.

La SMEREP organise des ateliers de prévention santé sur le tabac à destination des étudiants vendredi 30 mai

A l’occasion de la Journée Mondiale sans tabac, samedi 31 mai, la SMEREP met en place des ateliers ouverts à tous les étudiants, le vendredi 30 mai, dans différentes universités et écoles. Ces stands de prévention santé se tiendront à ASSAS Paris Panthéon 2 de 10h à 16h et à l’école Polytechnique de 10h à 14h. Chaque stand proposera des questionnaires sur les types de consommation de tabac, mais aussi des ateliers « CO testeur » afin d’évaluer le monoxyde de carbone (CO) présent dans l’organisme du fumeur en le mesurant dans l’air expiré par celui-ci, permettant ainsi une prise en compte du degrés d’intoxication du fumeur et de comprendre comment chacun fume.

Active depuis plus de 40 ans, la SMEREP gère le Centre 617 de Sécurité sociale étudiante. Administrée par des étudiants pour des étudiants, elle est présidée par Joffrey Houdoux. La SMEREP est n°1 pour la qualité de ses services (note de 9,4/10 délivrée par l’Assurance Maladie) : c’est l’assurance d’une bonne gestion doublée d’une santé financière saine. Avec 182 000 affiliés en Île-de-France, elle se place en 1ère position des Mutuelles étudiantes régionales.

(1) Étude Harris Interactive pour la SMEREP réalisée selon la méthode des questionnaires auto-administrés, du 4 au 8 mars 2013, auprès de 500 étudiants de toute la France et de 700 d’Ile-de-France.

(2) Sondage réalisé du 16 mars au 15 avril 2014 auprès de 135 adhérents SMEREP.

Communiqué