fbpx
Campus
Partager sur

Bac STI2D : quels débouchés pour la mention Génie Civil Matériaux ?

Vous vous apprêtez à passer votre Bac STI mention Génie Civil Matériaux, mais vous hésitez toujours sur l’après-bac ? MCE fait pour vous le tour des débouchés possible, et elles sont nombreuses !

Vous aimez le Génie Civil

Si vous ne jurez que par le Génie Civil, vous pouvez opter pour un DUT Génie Civil ou pour un BTS. Ils sont nombreux dans le domaine : Bâtiment, Aménagement finition, Enveloppe du bâtiment, Études et économie de construction, Géomètre-topographe, Travaux publics, constructions métalliques, Systèmes constructifs bois et habitat, agencement de l’environnement architectural…

Vous souhaitez faire une spécialisation Génie mécanique, génie des matériaux ou génie énergétique

Les options sont très nombreuses du côté des BTS. En Génie mécanique, vous pourriez choisir un BTS Conception et industrialisation en microtechnique par exemple ou un BTS en Construction navale. Il y a aussi des DUT qui se spécialisent dans le Génie mécanique et productique.
Si c’est le génie des matériaux qui vous branche, envisagez un BTS en Industries céramique, en Plasturgie ou encore Études et réalisation d’outillage de mise en forme des matériaux.
Les choix pour le génie énergétique sont plus restreints. Fluides-énergie-environnement ou Domotique côté BTS et Génie Civil ou Génie thermique et énergie côté DUT.

Vous visez une formation plus généraliste

Si, en revanche vous avez trouvé que la mention Génie Civil était un peu trop spécifique pour vous, vous pouvez toujours vous rediriger vers des filières plus généralistes en BTS. BTS Maintenance industrielle, Assistance technique d’ingénieur, Technico-commercial, vous avez l’embarras du choix. De nombreux DUT sont également généraliste, logistique industrielle et organisation ou encore Génie industriel et maintenance.

Préparer les concours des grandes écoles peut booster votre CV. Vous pouvez aller en classe préparatoire TSI (Technologie et sciences industrielles) après le Bac ou en prépa ATS spécialité Technologies industrielle après un BTS ou DUT.

Que pensez des licences universitaires ?

A priori, les licences type Sciences et technologies pour l’ingénieur ne correspondent pas tout à fait à votre profil. Ce sont des cursus longs et très théoriques. Rien ne vous empêche de vous réorienter si d’aventure, vous ne validiez pas votre L1.

Alexandre, étudiant en DUT Génie Civil témoigne pour MCE

Alexandre, 20 ans, est actuellement en DUT Génie Civil à l’Université Paul Sabatier de Toulouse. Je ne viens pas d’un Bac STI2D, mais d’un Bac S option Science pour l’ingénieur. Un DUT est un peu en dessous du niveau d’un Bac généraliste, mais c’est beaucoup plus encadré qu’un cursus universitaire classique, ça me correspond plus.

En effet, à la sortie du Bac, Alexandre tente une licence Science pour l’ingénieur mention sciences fondamentales appliquées qui permet de se spécialiser en électrique, mécanique ou génie civil. Mais ce parcours trop théorique le décourage. Le DUT c’est plus concret, plus technique, et on est en contrôle continu donc beaucoup plus suivi. Avec des classes de 30 élèves, le DUT permet en effet à Alexandre de sortir de l’anonymat du parcours licence. En ce moment en stage pratique d’ouvrier, il ne regrette pas son choix Je vais devoir me spécialiser l’année prochaine, mais je n’ai pas encore fait mon choix. Toulouse propose de se spécialiser en Travaux publics, conducteur de travaux, béton armé ou études thermiques.

Alexandre compte poursuivre ses études après le DUT. Il hésite entre intégrer une école d’ingénieur grâce aux passerelles qui existent ou une L3 professionnelle option conducteur de travaux. Ça dépendra surtout de mon niveau à la sortie de l’école.

Coralie Pierre
Source : e-orientation