fbpx
Campus
Partager sur

Des cours de sexo à la fac chinoise de Wuhan !

Des cours de sexo à la fac chinoise de Wuhan !

Ovide, le célèbre auteur de l’ « Art d’aimer » aurait-il pu être chinois ? C’est la question qu’on est en droit de se poser quand on apprend qu’un cours portant sur les relations amoureuses vient de compléter l’offre pédagogique de l’université polytechnique de Wuhan

Alors que la fac de Wuhan, dans la province de Hubei, caracole en tête des palmarès internationaux, elle vient de rencontrer un succès sans précédent en ouvrant un cours d’un genre inattendu.

En effet, malgré la retenue habituelle de ce peuple sur ce genre de thèmes, l’université a décidé d’innover en proposant timidement un cours sur les relations amoureuses.

80 heures de cours et déjà 1 000 inscrits

Avec seulement 80 plages horaires de proposées, le bilan ne s’est pourtant pas fait attendre avec des taux de fréquentation insensés. En effet ce sont pas moins de 1 000 étudiants qui se sont précipités sur les premiers modules du cours proposé depuis ce semestre seulement !

Il faut dire que les thématique des enseignements est alléchant : problématiques liées à l’affection, résolutions des conflits et de la violence en couple, questions portant sur les relations sexuelles.

Ce programme est pourtant à la base loin d’être racoleur : en fait, l’idée de ce cours est venue du constat de la conseillère psychologique de la fac, Zou Fengmei, que beaucoup d’étudiants avaient le plus grand mal à distinguer les relations amoureuses des jeux de séduction plus charnels.

Facteur démographique

Une confusion qui n’est pas étrangère au grand déséquilibre numérique entre les 2 genres qui existe en Chine, avec environ 34 millions d’hommes de plus sur l’ensemble du territoire, selon les chiffres du Figaro.

L’Institut de technologie de Harbin situé pour sa part dans la province du Heilongjiang avait lui aussi ouvert un module intitulé « Amour et psychologie des étudiants universitaires » il y a une douzaine d’années mais n’a jamais vraiment trouvé son public.

T.C.

Source : melty