fbpx
Campus
Partager sur

La délinquance des jeunes

La délinquance des jeunes

La délinquance chez les jeunes est une radiographie de la jeunesse française d’aujourd’hui

Une radiographie » de la jeunesse française d’aujourd’hui, sous l’angle de ses pratiques délictueuses et des réponses apportées par les pouvoirs publics (répression, prévention) depuis les dernières décennies.

Les comportements de la jeunesse accompagnent les évolutions technologiques et sociétales, mais les différents types de délinquance identifiés par la recherche témoignent davantage de la permanence que de la nouveauté des problèmes.

Loin des clichés fréquents en la matière, cet ouvrage propose un bilan des connaissances à la fois historique, sociologique et juridique. Les auteurs font le point sur l’histoire des phénomènes de délinquance, leur mesure statistique, les différences entre garçons et filles ainsi que sur le phénomène des bandes. En outre, ils expliquent les nombreuses réformes de la justice et, plus largement, de la prise en charge pénale des jeunes délinquants survenues depuis la fameuse ordonnance du 2 février 1945.

Au sommaire
– Violences et délinquances juvéniles dans la longue durée historique (Xavier Rousseaux et Veerle Massin)
– De Gavroche aux Blousons noirs. La construction de la délinquance juvénile comme problème public (Jean-Jacques Yvorel)
– L’évolution de la délinquance des mineurs en France depuis les années 1970 (Laurent Mucchielli)
– Les délinquances juvéniles : diversité des parcours et construction des « carrières » (Laurent Mucchielli)
– Les violences sexuelles commises par des mineurs (Véronique le Goaziou)
– Les bandes de jeunes dans la France contemporaine (Marwan Mohammed)
– Que reste-t-il de l’ordonnance du 2 février 1945 ? (Christophe Daadouch)
– L’évaluation des prises en charge des jeunes délinquants (Virginie Gautron)

Laurent Mucchielli est directeur de recherches au CNRS, Laboratoire méditerranéen de sociologie (Lames, UMR 7305, Aix-Marseille Université).

154 pages, 14,80 euros
En vente le 14 janvier 2015

Communiqué