fbpx
Campus
Partager sur

Une nouvelle formation en maintenance aéronautique 100% en anglais à l’ESTACA et le salon du Bourget

A partir de septembre 2013, l’ESTACA offre à ses étudiants l’opportunité de suivre une spécialisation de fin de cursus intitulée « Operation & Maintenance for Aeronautics », pour leur permettre d’acquérir un savoir-faire français reconnu à l’international et mieux répondre aux enjeux mondiaux d’un secteur en pleine croissance

La maintenance aéronautique : une demande mondiale croissante

Le saviez-vous ?

• La flotte aérienne mondiale d’avions de ligne est estimée à 24 000 avions aujourd’hui et devrait doubler d’ici 2030
• L’industrie aéronautique compte en France 170 000 emplois directs et 140 000 indirects.**
• 15 000 recrutement sont prévus par le GIFAS en 2013.**

Avec une hausse de 5,7% des dépenses affiliées à la MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) en 2012, il est nécessaire d’anticiper les besoins futurs de ce secteur, en formant des ingénieurs qualifiés pour des métiers d’avenir difficilement délocalisables.

Pour étoffer son offre de formation, l’ESTACA propose donc à ses étudiants de 5e année dès septembre prochain une nouvelle spécialisation en exploitation et maintenance aéronautique enseignée en anglais, confirmant ainsi son rôle d’acteur majeur de la filière aéronautique en France.

L’ESTACA contribue aux besoins d’ingénieurs dans le secteur de la MRO

Avec 653 jeunes, la filière aéronautique de l’ESTACA est celle qui concentre le plus d’étudiants actuellement, devant les autres filières proposées par l’Ecole : l’automobile, les transports urbains et ferroviaires et le spatial. Sachant que près du quart des jeunes diplômés de l’ESTACA commence leur carrière à l’international, l’école souhaite mieux préparer ses étudiants aux carrières internationales et développe donc des programmes en anglais.

Avec la spécialisation Exploitation et Maintenance aéronautiques, l’ESTACA vise à associer aux compétences traditionnelles un enseignement global sur les enjeux règlementaires et économiques qui encadrent cette industrie.

« Operation & Maintenance for Aeronautics » : Zoom sur une formation adaptée aux besoins des industriels

Ce nouveau programme offre aux étudiants du campus parisien une formation à la fois académique et professionnelle. Après un semestre de cours intégralement en langue anglaise, qui comprend également des études de cas proposés et encadrés par des industriels, les élèves complètent leur formation par un stage de 6 mois, en France ou à l’étranger.

Ce programme est également ouvert aux étudiants étrangers qui possèdent un niveau « Bachelor» en Sciences de l’Ingénieur. Il permet donc d’apprendre à travailler dans un cadre multiculturel, entre futurs ingénieurs internationaux qui ont une formation, des compétences et des références culturelles différentes.

Au-delà de la formation technique, l’objectif est également d’offrir à nos futurs ingénieurs une vue globale de l’organisation et de l’économie de l’industrie aérienne, d’où une étroite collaboration des élèves avec les partenaires industriels de l’école.

Le Salon du Bourget, l’occasion de découvrir les projets des étudiants de l’ESTACA

La mise en pratique permanente des connaissances acquises est un des axes forts de la formation ESTACA. Que ce soit dans le cadre des projets académiques ou des projets associatifs, les étudiants réalisent de nombreux projets à application industrielle immédiate. Le salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (au Bourget du 17 au 23 juin) sera l’occasion de découvrir quelques uns des projets réalisés cette année par les étudiants.

Deux projets associatifs seront à l’honneur sur le stand de l’ESTACA ( Hall Formation / Concorde, stand 22) :

Les étudiants de PEECAD, ballon dirigeable (Projet Etudiant de l’ESTACA pour la Construction d’un Aérostat Dirigeable), présenteront leur projet de dirigeable solaire autonome, entièrement conçu par des élèves de 3e et 4e années puis construit en partenariat avec des futurs techniciens en formation au CFA des Métiers de l’Aérien.

Les étudiants de l’association spatiale Association spatiale à l’ESTACA, quant à eux, exposeront leur projet R.L.P.S (Rocket Launched Plane System), une fusée expérimentale capable d’éjecter un avion radio-piloté. Cette association rassemble une trentaine d’étudiants qui conçoivent et lancent des fusées expérimentales à l’occasion des campagnes C’Space organisées par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et l’association Planète Sciences.

A découvrir aussi dans le Hall 2 (stand NAE, D52), un projet industriel sur lequel les étudiants de 4e et 5e années ont été associés dans le cadre des projets académiques : le Avion Bee-plane. Cet avion, prévu pour 2050, pourra dissocier le fuselage où se tiennent les passagers et le fret, de la partie technique (ailes, moteur, cockpit, etc.). La partie centrale pourrait par exemple servir d’hôpital qui reste au sol pendant que les autres éléments sont réutilisés pour un autre vol.

L’objectif est de réduire par deux le coût du transport aérien. Les étudiants de l’ESTACA ont notamment travaillé sur la version hôpital du Bee-plane qui comprend deux blocs opératoires, un espace de médecine générale et une zone de vie équipage.

* MRO Europe 2012 Conference – TeamSai, Inc
** Résultats 2012 de l’Industrie Française Aéronautique, Spatiale, de Défense et de Sécurité Française, GIFAS 19 avril 2013

Communiqué