fbpx
Campus
Partager sur

Tadjikistan : les étudiantes obligées de se mettre en talons aiguilles pour aller à l’université

Tadjikistan : les étudiantes obligées de se mettre en talons aiguilles pour aller à l’université
Partager sur Facebook

10 cm de talons aiguilles et des vêtements unicolores. Voici l’uniforme imposé par Rakhmonov Abdujabbor, recteur de l’Université d’État de Douchanbé au Tadjikistan à toutes les étudiantes. MCE revient pour vous sur ce dress-code féminin pour le moins inhabituel

Toute étudiante refusant de mettre des talons auguilles d’au moins 10 cm et des vêtements unicolores, sans dessin, ni fioritures se verra refuser l’accès à l’Université. Telle est la nouvelle mesure prise par le recteur de l’Université Douchanbé. Une journaliste d’Asia Plus, rendue sur place au premier avril, confirme dans un article la mise en place de cette mesure à laquelle se sont pliées les étudiantes.

Des tenues pour le moins inconfortables

Les étudiants de doivent pas se distinguer par leur richesse et doivent donc tous porter des vêtements simples , affirme la direction de l’université. Une nouvelle règle qui n’est pas du goût des jeunes. Le confort et le prix sont les premiers arguments de contestation :Les tissus unicolores de bonne qualité sont chers et délicats alors que les variantes en tissus synthétiques sont irritantes et inconfortables s’insurge une première étudiante. J’ai des problèmes aux chevilles et j’ai du mal à marcher avec ces chaussures hautes , souligne une deuxième.

Plus féminines contre leur gré

Radzhabmo Kosimova, présidente du Conseil des femmes de l’Université, soutient cette mesure et déclare dans une interview à la radio Ozodi que leurs élèves seront désormais un modèle pour les autres Les mocassins gâchent l’apparence des filles. Nous pensons que les talons aident les femmes à se sentir plus féminines, plus sûres d’elle et que cela rend leurs interlocuteurs plus à l’aise.

Emma Sabzalieva, blogueuse sur l’éducation supérieure et l’Asie centrale est, quant à elle, dubitative. Se pourrait-il vraiment que le recteur croie qu’édicter un tel code vestimentaire et installer des surveillants à l’entrée […] sera à même d’augmenter l’expérience d’apprentissage des étudiantes ? […] Bien sûr que non.

Coralie Pierre
Source : Slate, Kabyles.net