fbpx
Campus
Partager sur

Du côté de l’ESSTIN, on bosse sur les nanotechs en TP

Du côté de l’école d’ingé l’ESSTIN, on lance des Travaux Pratiques entièrement consacrés aux nanotechnologies à partir de la 4ème année. MCE-tv vous en parle

L’ESSTIN basée sur Nancy est une école d’ingénieur post-bac bien en vue.

En effet, cette dernière peut se vanter d’appartenir à l’honorable groupe B pour 2013, à en croire le palmarès réalisé par L’Etudiant cette année-là, d’autant qu’elle atteint une note de 30 points, à un clic seulement de l’EPITA Kremlin-Bicêtre qui totalise 31.

Cette toute nouvelle formation est accessible à tous les étudiants de 4ème année de l’université de Lorraine, à laquelle est incorporée l’ESSTIN, et est né d’un accord avec l’Institut Jean Lamour tout en bénéficiant des soutiens conjoints de la plate-forme Minalor et de la région Lorraine.

Une formidable palette

Pour la première fois, cette faculté de l’Est de la France accueille sur son campus des sciences de Vandoeuvre-lès-Nancy une plate-forme complète d’expérimentations de confronter des structures infiniment petites entre autres à la force atomique et la force magnétique. Cet outil comprend notamment un microscope électronique à balayage, un microscopes à effet tunnel.

Les 80 petits chanceux inscrits sur le campus en 4ème année, ont ainsi pu élaborer des objets micrométriques en salle blanche, en partant de nombreuses observations réalisées sur des Blu-Ray, des insectes morts ou encore des supports de stockage magnétiques sur ordinateur.

Filtres à ondes acoustiques de surface à manipuler ou encore mesures de pression à effectuer, les jeunes élèves-ingénieurs ne manqueront pas de mettre la main à la patte en mettant directement le nez dans des applications concrètes des théories en ingénierie sur l’infiniment petit.

T. C.

Source : Studyrama