fbpx
Campus
Partager sur

Moi, Ludivine, 24 ans et assistante export

Moi, Ludivine, 24 ans et assistante export
Partager sur Facebook

MCE-Tv dresse pour vous le portrait d’une assistante export. Un métier à la frontière de l’administratif et du commercial très tourné vers l’international

Depuis l’enfance, j’ai toujours aimé les langues et l’étranger. Je voulais exercer un métier tourné vers l’international. Aujourd’hui je suis dans l’export textile en tant qu’assistante export. J’ai d’abord passé un Bac ES puis je suis partie en BTS Commerce international. J’avais envie de poursuivre mes études avec une grande école de commerce. J’en ai même profité pour partir en Australie pendant un an ! Puis un stage de fin d’études chez un grand couturier m’a offert l’opportunité de trouver un poste dans la même boîte.

Un métier administratif et commercial

Je fais beaucoup de tâches administratives. Je gère les stocks, je m’occupe de vérifier les livraisons et des factures.

Mais il y a aussi un volet commercial qui me plaît beaucoup. Je prends le relais des commerciaux qui négocie les contrats de vente. Si un client me demande des pantalons couleur crème, mais que je n’en ai plus en stock, je me dois de lui proposer la couleur turquoise, un choix plus osé qui se doit d’être bien argumenté ! Je dois toujours faire en sorte que nos clients soient satisfaits et régler tous les problèmes qui pourraient se présenter. La réactivité est aussi au cœur de mon métier !

Je parle évidemment Anglais, langue dans laquelle je parle le plus souvent avec mes clients, mais je dois aussi utiliser l’espagnol.

Je touche à l’heure actuelle, 11426€, mais cela ne fait qu’un an que j’ai pris mon poste et j’espère évoluer rapidement.

Coralie Pierre
Source: e-orientations, l’Étudiant