fbpx
Campus
Partager sur

Calvin Thomas : un programme pour partir en université américaine

Calvin Thomas : un programme pour partir en université américaine

Partir en janvier en université américaine : une réelle opportunité pour ne pas perdre de temps dans son cursus universitaire ! avec Calvin Thomas

Pour certains, l’été est synonyme de vacances et de farniente, pour d’autres au contraire, l’été a emmené avec lui les résultats décevants aux concours et les questionnements qui s’en suivent pour tous ceux qui ne savent plus quoi faire à la rentrée et doivent attendre une année complète avant de pouvoir envisager d’autres alternatives.

Cette attente est pourtant bien française et l’on constate de l’autre côté de l’Atlantique que les américains ont eux su développer deux semestres tout à fait indépendants l’un de l’autre et donc deux rentrées possibles dans l’année.

En effet, en université américaine, l’enseignement de toutes les matières commence en août et se termine à la fin du semestre, en décembre. En janvier, pour le « spring semester », l’enseignement commence de nouveau, et ainsi de suite.

Voyagez avec Calvin Thomas

Ce système permet à beaucoup d’étudiants de commencer leur cursus en janvier plutôt qu’en août. Les étudiants américains mettent souvent à profit ces quelques mois supplémentaires pour mettre de l’argent de côté.

Les universités américaines reçoivent tous les ans plus de 700 000 étudiants étrangers. Le spring semester leur permet :

– de poursuivre ou de commencer leurs études, dès l’hiver, sans perdre une année,

– de suivre la formation spécifique ESL (English as a Second Language) pour les étudiants qui ont besoin d’une remise à niveau en anglais et d’entamer, au mois d’août, leur cursus dans le domaine d’études de leur choix ;

– de se mettre à niveau en anglais en France pendant l’automne et de passer le TOEFL (Test of English as a Foreign Language) ou l’IELTS (International English Language Testing System) afin d’obtenir le score suffisant pour commencer un cursus universitaire lors du prochain « fall semester » en août.

A savoir que certaines universités américaines peuvent également accepter les candidats français ayant échoué au baccalauréat, quand il s’agit uniquement d’un cursus de remise à niveau en anglais.

Cette rentrée en janvier peut ainsi permettre aux 43 % des 18-24 ans et 33 % des 25-34 ans qui prévoient de s’expatrier à l’étranger (enquêtes Ipsos et du Ministère des affaires étrangères) d’envisager un départ plus rapide que prévu.

Communiqué