fbpx
Campus
Partager sur

L'arrivée d'une nouvelle école de Design à Nice bouleverse la donne

L'arrivée d'une nouvelle école de Design à Nice bouleverse la donne

Maurille Larivière est l’un des fondateurs de la fameuse école de design Strate College. Il va récidiver en 2013 en inaugurant un nouvel établissement dans la même branche sur la ville de Nice

Il avait déjà réussi un gros coup en lançant le Strate College de Sèvres en 1993, qui s’est en une génération imposé comme une des écoles de design françaises les plus cotées.

C’est même peut-être cette success story, combinée au départ de Larivière de l’établissement fondé avec Jean-rené Talopp à l’heure de son rachat en 2012 par le groupe Studialis, qui lui a donné des idées pour la suite des événements.

La SDS est née

Basé sur Nice, son nouveau bébé baptisé The Sustainable Design School, SDS pour les intimes, accueillera ses premiers étudiants à l’octobre 2013. Elle devrait s’établir sur le site du média Nice Premium. Les atouts de son projet ? Une pédagogie ouverte sur l’international et une volonté d’imposer le développement durable comme une grande spécialité dispensée au sein de l’école.

Avec, à termes, l’ambition de mobiliser le modèle du design thinking, très en vogue du côté des Design Schools du MIT, de Stanford ou encore d’Harvard.

Le titre du diplôme délivré après 5 ans du cursus-phare de la SDS portera la mention « Designer en innovation durable ». Cette formation a été spécialement conçue pour s’adresser aussi bien aux tous frais bacheliers et designers en herbe qu’à des profils d’ingénieurs, de diplômés en commerce ou encore en sociologie ou en biologie souhaitant élargir leurs compétences.

Un développement ambitieux

La direction table sur une capacité d’accueil de 350 étudiants, à raison de promotions de 30 à 50, et en matière de financement elle compte à 80 % sur les frais d’inscriptions – 6 800 € la première année et 9 500 pour les autres – et s’appuiera pour le reste sur les industriels partenaires du projet, de la formation professionnelle et enfin des fonds levés par l’événementiel du site.

A peine sortie de terre, l’école pense déjà accords inter-établissements, avec dans l’idée de la jumeler avec des instituts d’autres facs, comme c’est le cas de l’Institut méditerranéen du risque, de l’environnement et du développement durable de l’université de Nice, par exemple.

T.C.

Source : educpros