Campus
Partager sur

Quotas : les filières pro seront effectivement concernées

Quotas : les filières pro seront effectivement concernées
Partager
Partager sur Facebook

Une des dispositions de la réforme ESR implique l’instauration de quotas de bacheliers issus de milieux défavorisés en CPGE. Les élèves de BTS en seront eux aussi

MCE vous en parlait juste ici. Un des articles de la réforme ESR portée par Geneviève Fioraso, le n°18, impose désormais un nombre déterminé de bacheliers professionnel au sein des sections pro.

La mesure entend mettre un frein au flot ininterrompu de profils issus des filières générales, présents en masse dans ces cursus.

En effet, la patronne du MESR s’est par exemple rendue compte que dans les formations STS, le taux de bacs pro atteint péniblement les 20% tandis que les bacs généraux peuvent représenter jusqu’à 24% des effectifs totaux. Le phénomène s’est ainsi quantifié l’année dernière avec environ 20 000 places restées vacantes au sein de ces cursus courts. Un gâchis historique.

Imposer les bacheliers pro là où ils sont censés être, dans les voies techniques

Pourtant les domaines auxquels préparent ces formations siéent davantage à des élèves aux compétences plus appliquées que celles des autres filières, qu’il s’agisse de secrétariat, de l’administration, de la sécurité-prévention ou encore de spécialités de bouche comme la boucherie-charcuterie.

Du coup la solution qui a été trouvée pour les prépas doit permettre au gouvernement de faire d’une pierre deux coups. Mais comme dans le premier cas, aucun pourcentage précis n’accompagne la disposition. Dans le cas des BTS, IUT et STS, carte blanche sera laissée aux recteurs pour décider de ces plafonds, le tout en concertation avec les proviseurs de lycées professionnels.

T. C.

Source : Nouvel Obs