fbpx
Campus
Partager sur

Une étudiante révèle son viol dans un essai

Une étudiante révèle son viol dans un essai

Lundi dernier, un new-yorkais a été condamné à 18 ans de prison pour avoir violé sa belle fille. Une histoire triste que le jeune fille a eu le courage de reveler dans un essai

Ces chiffres sont alarmants mais pourtant réelles. Une qu’une fille sur cinq est agressée sexuellement pendant ses études.

Une étudiante parle de son viol

Le site Huffington post nous révèle une autre histoire de violence sexuelle. Albert Tarrats l’auteur du viol a été condamné à 18 ans de prison pour avoir violer sa belle-fille. Ce dernier est originaire de Brooklyn et âgé de 62 ans. C’est ce lundi à la Cour Suprême de New-York où il a nié avoir abusé de sa belle-fille, que le verdict est tombé. Il avait déjà été auparavant,en 2012 peu de temps après que la fille de sa compagne, aujourd’hui âgée de 18 ans, a écrit dans son dossier d’admission à la fac, qu’elle avait été violée et violentée à l’âge de 8 ans.

La jeune fille a rédigé un essai qui a été envoyé à la fac de Floride. Elle devait normalement parler des difficultés qu’ont tous les nouveaux étudiants, mais la victime a profité pour révéler ce qu’elle vivait depuis 10 ans.

Elle a même transmis un message au juge. La jeune fille n’était pas présente lors du procès de son beau-père.

Le cri de souffrance d’une jeune fille

Dans le message que la jeune fille adresse au juge, cette dernière lui demande de de condamner son beau-père à la peine maximale, c’est-à-dire 25 ans, pour les charges de viol et mise en danger d’un enfant mineur.

Elle a aussi déclaré être passée à autre chose: Un poids vient d’être enlevé de mes épaules. Je crois qu’il devait être puni pour ce qu’il a fait.
L’avocat du beau-père a affirmé que ce qui avait dans l’essai était tout simplement l’imagination débordante de la jeune fille. Mais cela n’a pas été pris en compte par la juge. Tarrats a été condamné à 18 ans de prison. C’est presque la peine maximale !