fbpx
Campus
Partager sur

Moi, Mélissa, 23 ans, assistante des ressources humaines

MCE-Tv dresse pour vous le portrait-robot d’une assistante en ressources humaines. Un métier tremplin vers des postes à hautes responsabilités

Je suis assistante des ressources humaines dans une entreprise spécialisée dans les assurances. Comme son nom l’indique, j’assiste le directeur des ressources humaines. Au quotidien, mes tâches sont très diversifiées. Je m’occupe des paies, j’assiste le directeur dans les recrutements, les formations des salariés de ma boîte et je réponds à leurs besoins au quotidien. Même si je ne prends pas de décision, j’ai beaucoup de responsabilités puisque mon directeur me délègue beaucoup de travail.

Un bac +5 pour des perspectives d’évolutions plus rapides

Pour exercer ce métier j’ai fait un bac ES puis je suis partie en licence Administration économique et sociale à l’Université Toulouse Capitole 1. Ça m’a permis d’avoir un solide bagage en droit privé et public, en sociologie, en sciences économiques et en gestion et je me suis spécialisée en gestion des ressources humaines dès la L3. J’ai décidé de poursuivre en Master professionnel. J’aurais pu arrêter après la licence, mais un niveau bac +5 permet d’évoluer plus rapidement vers des postes de direction. Je suis donc partie deux ans an Corse pour faire un Master spécialité ressources humaines à l’UFR de Droit, Sciences Sociales, Economiques et de Gestion.

Un métier très administratif

Je dois exceller en saisie informatique. Excel, Money ou logiciels de traitements de texte sont des outils que j’utilise au quotidien pour gérer les paies, les congés payés, les congés maladie, les formations ou encore les primes… Je m’occupe même de virer les salaires et acomptes aux salariés de mon entreprise.

En ce qui concerne les recrutements, je m’occupe principalement de rédiger les annonces, de les publier sur les différents supports papier ou web et je trie les candidatures que l’entreprise reçoit. Je suis encore en début de carrière, c’est assez rare que je réceptionne les postulants en entretien. C’est mon directeur qui s’en occupe. Mais j’ai déjà assisté aux recrutements et j’espère pouvoir évoluer bientôt et finaliser une embauche seule. En revanche, il est courant que je rédige le contrat de travail des nouveaux entrants dans la boîte. À moi donc de bien maîtriser la législation du travail.

Parmi toutes les missions qui me sont confiées, j’aime particulièrement celle de l’organisation des formations qui sont toujours très attendues par les salariés. Je choisis d’abord un prestataire et je gère le calendrier de formation. Il m’arrive aussi de préparer les comités d’entreprises et les élections des représentants des salariés.

L’aspect le plus contraignant de mon travail est le besoin constant de discrétion. Je suis le lien entre les chefs de service et le personnel. Je dois avoir le sens du contact et de la négociation. Puis je possède des informations un peu sensibles sur les montants de rémunération par exemple. Hors de question bien sûr d’aller le crier sur tous les toits !

Coralie Pierre
Source : e-orientation.com