fbpx
Campus
Partager sur

L’Université d’Avignon, une « orchidée » universitaire selon la commission sénatoriale pour le contrôle et l’application des lois

La commission sénatoriale a évalué l’application de la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités, dite « loi LRU », cinq ans après son entrée en vigueur

Au terme de plus de deux mois d’auditions et de rencontres sur le terrain dans des universités dont celle d’Avignon, les deux rapporteurs dressent le bilan de la réforme à travers la publication d’un rapport qui cite à de nombreuses reprises l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse comme faisant partie des universités qui ont « pris la juste mesure
de l’enjeu stratégique de la définition de leur offre de formation
».

Extrait du rapport de la commission sénatoriale à propos des libertés et responsabilités des Universités publié ce 26 mars 2013 :

« Bien qu’attachée à la pluridisciplinarité et à la qualité de ses formations de niveau licence, l’université d’Avignon et des Pays du Vaucluse (un peu plus de 7 000 étudiants) a eu à cœur de développer des niches de spécialisation, en rapport direct avec les atouts (ou traditions) du territoire, qui en font une «orchidée» universitaire dans les domaines du patrimoine et de la culture, et de l’agroalimentaire… »

Le Président de l’Université d’Avignon, Emmanuel Ethis, se félicite de cette reconnaissance pour notre communauté universitaire qui met tant d’énergie à faire vivre ce merveilleux service public d’enseignement supérieur et de recherche qu’est notre université.

Elle prouve, par l’appellation originale d’ « orchidée » que le positionnement autour des axes identitaires « Agro&ciences » et « Cultures, Patrimoines, Sociétés Numériques » confère à notre établissement, en plus du fait qu’il se démarque par les atouts et la spécialisation de sa recherche et de ses formations, un lien essentiel avec les spécificités de son territoire.

Retrouvez plus d’informations sur www.univ-avignon.fr

Communiqué