fbpx
Campus
Partager sur

Étudiants en sciences humaines : Comment réussir son insertion professionnelle ?

T’es en SHS ? Oulà, tu trouveras jamais de taf c’est mort ! T’aurais dû aller en Sciences dures… Pour briser la sempiternelle réplique que doivent subir près de 13 % des étudiants français, MCE vous démontre que les Sciences Humaines et Sociales offrent de réels débouchés

90 % des diplômés en licence de Sciences Humaines trouvent un emploi. Voilà de quoi clouer le bec aux préjugés qui ont la vie dure. Professeur de philosophie et Président de l’université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense depuis 2012, Jean-François Balaudé à déclaré au Monde : Il faut redonner toute leur place aux sciences et humaines et sociales dans l’université.

Les sciences humaines sont tournées vers la recherche. Les études en sciences humaines sont pour beaucoup de jeunes l’occasion de partir à l’étranger étudier un an. Une expérience qui fait la différence sur un CV.

Mais si très peu de postes et de débouchés existent en tant qu’enseignant chercheur, les qualités d’un étudiant en sciences humaines lui permettent s’orienter avec facilité vers des masters professionnalisant.

Des combinaisons gagnantes :

Les sciences humaines se couplent avec des compétences professionalisantes pour une entrée sur le marché du travail au top. Géographie et informatique, Histoire et Journalisme, Sociologie et Sport, voici quelques exemples de duo prisés par les recruteurs. Des combinaisons qui peuvent être sous forme Licence/Master, mais aussi Majeure/Mineure. Un étudiant en majeure littérature et mineure géographie ou en histoire et droit aura deux fois plus de chance de réussir sa réorientation en Licence ou Master pro et donc de trouver du travail. Se diriger en Master vers un diplôme de Sciences Politiques ou un IEP peut également booster votre future carrière.

Pourquoi choisir une licence Pro ?

La licence pro s’intègre en 3e année de licence et dure un an. Elle s’adresse à tous ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans des études interminables. Elle permet d’être opérationnel dès le Bac +3 et au travers de stage, permet au jeune d’affronter le monde du travail mieux armé. Attention cependant, la sélection en Licence pro est rude, un projet professionnel bien délimité est indispensable.

Quels débouchés pour les SHS ?

L’enseignement reste le principal débouché des diplômés, mais les collectivités locales et entreprises privées sont de plus en plus friandes ces spécialités. . Les débouchés se trouvent à des postes intermédiaires dans le secteur privé et se diriger vers des concours administratifs est tout indiqué. Dans l’enseignement, les diplômés débutent généralement comme assistants ou collaborateurs scientifiques au sein des universités La sociologie et la psychologie ouvrent sur le secteur social, le marketing ou la formation tandis que l’Histoire, les lettres et la philosophie permettent d’accéder à l’édition , la documentation et la culture. Les géographes trouvent de plus en plus de postes auprès des collectivités locales dans l’urbanisme. Les instituts de statistiques peuvent également être en demande de sociologues qualifiés.

Pour les titulaires d’un Master 2, une opération intitulée opération phénix propose de postuler à un CDI dans des entreprises partenaires. Une piste à ne pas négliger.

Coralie Pierre
Source:Le Monde, l’Onisep