fbpx
Dossier MCE
Partager sur

Savoir décrypter ses résultats du bac blanc

Savoir décrypter ses résultats du bac blanc
Partager
Partager sur Facebook

La nouvelle est tombée : vos résultats du bac blanc sont disponibles et vous constatez avec humour ou horreur que vous êtes la lanterne rouge de votre bande de potes. La faute à quoi ? On fait le débriefing ensemble

Le premier réflexe après un échec cuisant, c’est de tenir le plus loin de soi la copie incriminée. Grave erreur : figurez-vous que les remarques qui y figurent n’ont pas qu’une portée ornementale !
Vous baser sur les reproches les plus cruels qui apparaissent sur votre copie est souvent très utile car c’est là qu’on identifie vos faiblesses à votre place.

Profitez-en ! La différence c’est qu’au bac, il vous faudra envoyer un joli courrier au recteur pour obtenir vos copies d’examen sans quoi vous devrez vous contenter du tableau d’affichage et du relevé de notes official.

Retour sur investissement

Autre tuyau, qu’on ne saisit que trop rarement sous menace d’être catégorisé comme fayot, c’est la pêche aux bonnes copies. Vos petits camarades qui ont cartonné ne sont pas forcément venu de Krypton dans un berceau en titane. Ils ont juste eu les bons réflexes méthodologiques et de la suite dans les idées côté connaissances et culture G.

Ne dédaignez pas non plus la séance consacrée à la correction du devoir blanc : elle est plus importante que votre note elle-même car elle vous donne une idée précise du type de raisonnement attendu, du style de plan qui fonctionne etc.

Côté méthode, reprendre un énoncé à froid est un excellent moyen de travailler ses automatismes. Rien que de laisser passer quelques semaines est suffisant pour vous déconnecter de l’énoncé en question, vu la quantité de travaux qui tomberont entre-temps. Refaites-vous l’épreuve en partant de rien et explosez vos vieux records.

S’y recoller (et avec le sourire, je te prie)

Plusieurs cas de figure se présentent. Votre moyenne générale se situe en-dessous de 10 ?

Vous avez malheureusement du pain sur la planche. Un tel constat doit non seulement vous faire comprendre que votre méthode n’est pas en place mais que vos connaissances propres ne tiennent pas assez le coup pour appuyer vos arguments.

Il va vous falloir faire des disserts à ne plus en pouvoir mais également bouquiner en quantité pour être au niveau. Un prof de soutien scolaire dans une ou deux matières pourrait s’imposer.

Maintenant, si vous obtenez une fragile moyenne, vous êtes sur la bonne voie. Il vous faut idéalement vous rapprocher de 12/20 ou 13/20 pour commencer à faire des points mais les choses se présentent plutôt bien. Qui obtient la moyenne témoigne de l’architecture cohérente d’un devoir et que le candidat possède la base des connaissances attendues.

Si vous tapez bien au-dessus de la moyenne, on se demande franchement ce que vous avez encore à douter de vous pour lire ce type d’articles ! Plus sérieusement, se tirer vers le haut du panier n’est jamais inutile au bac. Sachez que, de nos jours, de plus en plus de recruteurs sont attentifs à la présence d’une mention au bac sur votre CV.

T.C.