fbpx
Campus
Partager sur

Études paramédicales : vers une meilleure reconnaissance

Études paramédicales : vers une meilleure reconnaissance
Partager
Partager sur Facebook

Les titres des études paramédicales sont en pleine évolution, une évolution qui n’a pu se mettre en branle qu’au prix de longues négociations. Retour sur des valorisations passées trop inaperçues

A l’automne 2011 les orthophonistes obtenaient du Ministère de la Santé l’équivalence de leur certificat d’exercice à niveau Master. La mise en pratique de cette reconnaissance ne se fera toutefois qu’à partir de la rentrée de la rentrée 2013.

Le titre de certificat de capacité en orthophonie vaudra en définitive pour un bac + 4, puis les étudiants ont la possibilité de pousser en M2 jusqu’à leur spécialisation (s’achevant donc par la validation d’un bac + 5).

En ce qui concerne les étudiants orthophonistes, ils ont pour leur part réussi au même moment à faire viser leur diplôme d’Etat de masso-kinésithérapie par une équivalence Licence (bac + 3).

Revalorisation tous azimuts

Une bataille âpre qu’il avait fallu mener pendant près de 2 ans et dont la concrétisation s’est elle aussi faite attendre.

Et dont l’issue ne fait pourtant pas l’unanimité : si les kinés estimaient que seul un « travail sur le lien avec l’université et la réingénierie » demeurait à accomplir, ainsi que le déclarait alors le porte-parole de la FNEK à l’Etudiant, les orthos restaient pour leur part plus sceptiques.

Ils espéraient en fait que leur cursus s’étale sur 5 ans et non 4 et entrevoyaient en outre la création d’un concours commun avec d’autres études du domaine paramédical, selon la fédération nationale orthophoniste, la FNEO.

Du coup, le petit lot de compensation qu’on leur avait trouvé, c’était l’obtention d’une année de « préparation et de sélection à l’université » par validation de 60 ECTS et équivalente à une PACES (1ère année de médecine, NDLR), qui précède à présent leur cycle de formation de 3 ans.

Le combat de ces organisations, luttant pour faire toujours mieux reconnaître les certifications des professions paramédicales, a connu une nouvelle heure de gloire avec la récente reconnaissance du diplôme d’Etat d’Infimier lui aussi à niveau Licence en 2010.

T.C.

Source : Educpros