Dossier MCE
Partager sur

Bien organiser ses révisions pour scorer au bac blanc

Bien organiser ses révisions pour scorer au bac blanc
Partager
Partager sur Facebook

Des révisions un minimum sérieuses avant le bac blanc, c’est l’assurance d’attendre plus sereinement ses résultats. On vous donne quelques trucs pour vous permettre de faire la différence entre bachotage bateau et gestion efficace du temps imparti avant les épreuves

Le bac blanc, mieux vaut ne pas le prendre à la légère. Ok, ça compte pour du beurre mais tout de même : vous avez là l’occasion rêvée de participer à la répétition générale de l’examen tant redouté. Raison de plus pour ne pas se rater. On vous file un coup de main pour commencer le déblayage

Il existe généralement 2 sessions d’examen durant l’année, une entre les congés des fêtes et ceux de février et une seconde au printemps, vers Pâques. Certains établissements vont même jusqu’à en organiser une à deux supplémentaires mais cela est plus rare.

Atouts et points faibles

C’est le moment de faire un point sur vos compétences pratiques c’est-à-dire d’utiliser le cadre d’un examen officiel pour repérer ce que le stress et la limite du temps ont comme effet sur votre travail sur table.

En plus d’être un exam révélateur il peut être décisif pour votre parcours : les résultats des bacs blancs sont en effet rapportés dans votre dossier scolaire et compteront surtout pour ceux qui ambitionnent une prépa, un IUT ou un IEP.

Pour être tranquille et sortir du lot, mieux vaut se prévoir un planning des différents volets de révisions à passer en revue plutôt que de réviser au coup par coup, la veille de chaque épreuve (hem).

Première étape, tenir à jour tous vos cours pour qu’il ne vous reste plus qu’à les passer en revue en surlignant et répertoriant les notions-clés. Puis vient l’immanquable étape des fiches de révision.

De solides révisions

Faites des fiches par matières en les regroupant par types : fiches-concepts et fiches-penseurs du côté de la philosophie, chapitres, courants littéraires puis figures de style pour les épreuves de français, zones et périodes étudiées puis cartes thématiques en histoire-géographie, par exemples etc.

Ne négligez pas le gain énorme de mémorisation que représente cet exercice de mémoire photographique.

Appuyez ensuite vos révisions sur les manuels scolaires et les annales disponibles dans le commerce. Les premiers regorgent de listings précieux comme comme des lexiques, des chronologies ou des glossaires mais aussi de synthèses transversales pratiques pour vos fiches.

Attention aux sujets corrigés : toujours utiles pour avoir une idée précise du type d’énoncés susceptibles de tomber, ils peuvent aussi vous formater à reproduire certains types de plans alors qu’il vous faut les ajuster aux sujets à traiter.

Révisions groupés ou ambiance moine copiste, c’est à vous de choisir : tentez l’expérience en bibli et en vous interrogeant entre vous et comparez votre efficacité au bachotage maison et vous y verrez plus clair.

T.C.