fbpx
Campus
Partager sur

Admission Post Bac, son histoire pour tout savoir sur le logiciel (1/3)

Admission Post Bac, son histoire pour tout savoir sur le logiciel (1/3)

Admission Post-Bac généralisé en 2009 par des informaticiens de l’école d’ingénieur de Toulouse gère les études supérieures de nombreux étudiants chaque année en France. Ils étaient 800 000 en 2012 à avoir fait 4.2 millions propositions de vœux

L’éducation nationale a depuis plusieurs années mis à disposition APB : 10 611 formations de l’enseignement supérieur sont proposées pour les étudiants scolarisés en terminale, mais aussi les titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent. Les nombreuses écoles privées, hormis certaines exceptions, ne font pas parties du site car elles sont quant à elles sur concours. Le but est de simplifier les démarches des étudiants. Si le site internet, www.admission-postbac.fr paraît facile d’utilisation au premier abord, les étapes d’APB, n’en sont, elles, pas plus compliquées.

Comment fonctionne APB

Il existe différentes étapes APB, la première est celle de l’inscription. Les postulants saisissent les différentes filières qu’ils souhaitent, trente-six au total, et les classent par ordre de préférence jusqu’à la date de validation. La deuxième étape est la constitution des dossiers de candidatures : Dans le supérieur il y a une voie sélective, les CPGE, les BTS, … qui nécessite un dossier papier, et la voie universitaire, regroupant les licences, explique Agnès Debré secrétaire adjointe du lycée Paul Robert aux Lilas (93). La troisième étape, celle des résultats permet aux candidats de prendre connaissance de la validation de leurs vœux.

Des étapes longues et minutieuses

Trois phases de propositions d’admission s’offrent alors aux étudiants: la première concerne l’annonce des résultats. S’ils ne sont pas satisfaits du choix validé par APB les étudiants peuvent donner une réponse alternative à la proposition qu’ils ont eu comme Oui, mais . Cela leur permet d’avoir une sécurité et d’être pris quoiqu’il arrive à la proposition ayant été faite lors de la première phase. Les postulants n’ayant pas eu le choix qu’ils voulaient attendent ensuite les deuxièmes et troisièmes phases de propositions, qui leur permettent de débloquer ou non, certains vœux encore en attente. La quatrième et dernière étape est l’inscription administrative.

Clémence Rouvellat