fbpx
Campus
Partager sur

Une université américaine donne des points supplémentaires aux étudiants qui ne se rasent pas

Une université américaine donne des points supplémentaires aux étudiants qui ne se rasent pas

Aux Etats-Unis, une université encourage les étudiants à se démarquer de la mode. Elle donne des points supplémentaires à ceux qui ne se rasent pas

Un nouveau concept ? Une université américaine a décidé d’attribuer des points en plus aux étudiants qui seraient capables de ne pas se raser. Un bon moyen de défier les « normes sociales ». Et ça pendant dix semaines.

Une université américaine défit les normes sociales

Les étudiants sont-ils vraiment prêts à tout pour obtenir des points ? C’est une idée a l’initiative d’une enseignante, pour le moins surprenante. Breanne Fash est enseignante à l’université d’Arizona. Cette dernière a lance un défi “originale” et hors du commun à ses étudiants. Lequel ? Eviter de se raser pendant dix semaines !

En effet ce professeur propose à ses étudiants de défier les normes sociales en échange de points supplémentaires, si ceux-ci arrêtaient de se raser durant dix semaines. C’est un moyen pour eux d’avoir des points facilement ! Ils pourront même se voir attribuer des points en plus s’ils décident de se raser le corps

Une expérience qui donne des points et qui plaît

L’enseignante a expliqué sur le site de l’Arizona State University, l’enseignante explique : Il n’y a pas meilleur façon d’apprendre les normes sociales que de les enfreindre et de voir comment les gens réagissent . Une étudiante affirme également que c’est une expérience qui change la vie .

D’après Breanne Fash, les étudiants ont développé un bon esprit de camaraderie. Les élèves du professeur Fahs sont favorable a cette expérience. Contrairement aux autres étudiants qui restent un peu perplexe face a ce programme. Il faut juste savoir s’ils tiendront les dix semaines ? Et si certains ne voudront pas continuer à ne plus se raser après cette expérience ? Qu’est ce que les étudiants ne feront pas pour réussir ?

Les étudiants sont aussi encouragés par l’enseignante à tenir un journal pour documenter leur expérience. Selon l’enseignante, les étudiantes sont parfois face à des réactions sur le fait d’avoir des aisselles poilues, alors que les hommes se retrouvent avec la pression que certaines femmes ont d’être absolument sans un poil.