fbpx
Campus
Partager sur

Sciences Po en crise : Lille et Toulouse jouent aux « IEP morts »

Alors que Sciences Po Lille et Sciences Po Toulouse ont toujours autant de difficultés à faire face aux coûts et frais de plus en plus importants, les étudiants et le personnel ont organisé le 7 avril 2013 une journée « IEP Mort ». Le but : alerter les pouvoirs publics sur les problèmes de financements, et le manque de moyens dont souffrent les IEP

Tandis que les directeurs d’IEP se réunissent aujourd’hui, Sciences Po Toulouse et Lille ont su exprimer leur mécontentement à travers une action coup-de-poing intitulé « die-in » dans un hall décoré d’une bannière noire. Marche funèbre de Chopin en fond sonore, les étudiants de Lille ont lu une lettre ouverte et ont célébré une oraison funèbre en hommage à l’établissement.

Un enterrement organisé pour leur établissement

Un bouquet de chrysanthèmes à même été déposé devant le bureau du directeur en signe de protestation. Une pétition signée par la centaine de manifestants présents sera envoyée aux pouvoirs publics pour tirer la sonnette d’alarme. Du côté de la ville rose, 80 étudiants se sont inspirés du « printemps érable » canadien et se sont vêtus de noir pour une matinée morte et un sitting.

Sciences Po Lille est, pour l’heure, l’IEP le moins bien dotée de France, sans parler de la vétusté du bâtiment. La situation des IEP ne devrait pas aller en s’améliorant, l’État a décidé de baisser sa dotation globale de fonctionnement de 5% soit 75 000 euros selon le site CapCampus. Résultat : Les frais de scolarité de l’année prochaine seront à la hausse soit 75€ de frais d’inscriptions en plus pour Sciences Po Toulouse.

D’après La Dépêche du Midi, l’action devrait être renouvelée le 11 avril prochain afin de réclamer un report de cette décision budgétaire.

Coralie Pierre

Source : La Dépêche du Midi, Mediaetudiant.fr
Photo DR @métro