fbpx
Campus
Partager sur

Devenir accessoiriste de spectacle

Vous avez Broadway dans la peau et votre cours de théâtre du vendredi soir vous donne des ailes ? Le métier d’acteur vous semble inaccessible, mais vous souhaitez vous lancer dans l’univers du spectacle ? Découvrez les coulisses du show en devenant accessoiriste

Accessoiriste : Un métier manuel et créatif

L’accessoiriste travaille sur les spectacles vivants, le cinéma et la TV. Son rôle consiste à chercher, louer, acheter, réparer, fabriquer et préparer les objets utilisés dans le décor ou par les acteurs d’un film ou d’une pièce de théâtre. L’accessoiriste est sous les ordres du décorateur et se plie aux impératifs des mises en scène. Il assure également le démontage du décor et supervise le transport des accessoires d’un lieu de tournage à un autre.

Les conditions de travail sont, comme dans tous métiers du spectacle, aléatoires. Il vous faudra être côté cour et côté jardin à la fois ! Horaires variables, travail de nuit, déplacements le week-end ou en tournée, savoir travailler vite et être résistant physiquement est un vrai challenge.
Accessoiriste est un métier très manuel. Son métier est extrêmement polyvalent : menuisier, peintre, électricien, ensemblier, maquettiste, plâtrier, plasticien. Être bricoleur du dimanche ne suffit plus. Il faudra aussi faire ressortir votre créativité et votre sensibilité artistique dans votre travail quotidien.

Créez un coup de théâtre sur votre CV avec une formation polyvalente !

Il n’existe pas de formation type pour devenir accessoiriste. Un CAP d’accessoiriste réalisateur est accessible au lycée Jules Verne de Sartrouville. Mais vous pouvez également passé par les formations de sculpteur décoratif grand volume, de soudure, de masques et prothèses pour la scène, de bijouterie, de bimbeloterie.
Une formation dans l’artisanat peut aussi vous permettre de sortir votre candidature du lot : menuisier, ébéniste, métallier.

Architecte d’intérieur ou même une école des Beaux-arts, peut vous ouvrir des portes. Quitte à compléter voter formation avec l’enseignement de l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre ou le TNS à Strasbourg qui proposent de très bons programmes.

Bon à savoir : Crée récemment, le bac professionnel perruquier posticheur est également une piste à suivre !

C’est en tant qu’intermittent du spectacle que la plupart des accessoiristes travaillent. La rémunération est donc calculée en fonction du nombre d’heures travaillées et il faudra parfois démarcher les tournages. Pour 35 h + 4 h supplémentaires, un accessoiriste peut espérer gagner entre 900 et 100 €/semaine.

Coralie Pierre
Source Onisep et jcomjeune