fbpx
Campus
Partager sur

L'accréditation EQUIS a la main verte

Le précieux sésame des écoles de commerce EQUIS prendra désormais en compte le développement durable dans ses critères d’analyse. C’est ce qui a été décidé par les principaux directeurs d’établissements européens lors d’une assemblée qui s’est déroulée en Turquie la semaine passée

L’accréditation EQUIS intègre un nouveau paramètre dans l’attribution de son sésame : la prise en compte du critère environnemental. C’est l’organisme chargé de son attribution aux business schools mondiales qui l’a annoncé, l’European Foundation for Management Development.

EQUIS, pour European Quality Improvement System, est avec AACSB et AMBA, la troisième accréditation la plus recherchée par une ESC pour valoriser son image et la qualité de son offre pédagogique.

Cette accréditation atteste de la fiabilité d’une école de commerce en ce qui concerne ses standards d’enseignement du management.

Le 11ème facteur

Alors que jusqu’ici seulement 10 facteurs permettaient à l’EFMD d’évaluer une école de commerce, cette dernière a jugé bon d’en retenir un de plus pour faire son choix. Appelé « Ethics and Sustainable criterias » qu’on pourrait traduire par « Ethique et questions de développement » ou « Gestion éthique et durable ».

Ce nouvel outil devrait servir à passer au crible à la fois les pans de la recherche en ESC, de la gouvernance mais aussi de l’implantation territoriale des sites dont disposent une école donnée et enfin celui de son offre pédagogique.

Un nouveau paramètre qui vient converger avec la volonté d’efforts en faveur du développement durable, dans le virage qu’a amorcé la France depuis le Grenelle de l’Environnement de 2011 et le dévoilement de son Plan Vert, en partenariat entre autres avec le MESR, la CGE ou encore la commission des titres d’ingénieurs.

T.C.