fbpx
Campus
Partager sur

CDEFI : ses membres appelés à élire un nouveau bureau

CDEFI : ses membres appelés à élire un nouveau bureau

La Conférence des directeur d'Ecoles Françaises d'Ingénieurs a appelé ses membres à élire un nouveau bureau. Jean-Marie Chesneaux, directeur de Polytech Paris-UPMC devra donc laisser sa place à un nouveau président

Depuis la fin du mandat de président de Christian Lerminiaux, Jean-Marie Chesneaux, directeur de Polytech Paris-UPMC, anciennement premier vice-président de la CDEFI, lui a succédé dans cette fonction conformément aux statuts de la Conférence, et jusqu’aux prochaines élections. Valérie Cabuil, directrice de Chimie ParisTech, et François Cansell, directeur de Bordeaux INP, continuent à exercer leurs fonctions de vice-présidents.
Le Bureau de la Cdefi vient d’annoncer à ses membres qu’il organisera vendredi 13 février 2015 des élections pour le renouvellement du Bureau de la conférence.
Les membres de droit de la CDEFI sont appelés aux urnes pour élire un(e) Président(e) puis trois vice-président(e)s sur proposition du (de la) président(e) nouvellement élu(e). Ce Bureau sera élu pour une durée de deux ans.
L’élection aura lieu au scrutin secret à deux tours. Au premier tour, la majorité absolue des suffrages exprimés est requise ; la majorité relative est suffisante au second tour.

Les candidatures à la présidence de la Cdefi devront être déposées au plus tard 8 jours avant la date du scrutin, soit avant le 4 février 2015 à minuit. Les candidatures seront ensuite diffusées à l’ensemble des membres de droit.
Les élections pour le renouvellement des membres élus de la commission permanente de la conférence auront lieu en mai 2015.

À propos de la CDEFI

Fondée en 1976, la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs) réunit l’ensemble des directeurs des établissements ou composantes d’établissement, publics ou privés, habilités par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur diplômé. Elle a pour principale mission d’étudier tous sujets relatifs au métier et à la formation des ingénieurs, ainsi qu’au développement de la recherche et à la valorisation de celle-ci. Elle a, de plus, vocation à promouvoir l’ingénieur de l’Ecole française, dans le monde comme en France. Ainsi, la dimension internationale est au cœur de ses préoccupations, notamment dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche.