Dossier MCE
Partager sur

Bac 2013 : pas de mention au bac, c'est grave docteur ?

Bac 2013 : pas de mention au bac, c'est grave docteur ?
Partage
Partager sur Facebook

Les résultats de la session 2013 du bac viennent tout juste d’être publiés, et vous êtes maintenant fixé sur votre sort. Petit problème: devant le fatidique « admis » ne figure aucune mention, alors que vous misiez pas mal dessus

Certes, avoir une mention au diplôme du bac n’est absolument nécessaire pour accéder à une formation supérieure. Il n’empêche: en posséder une représente une sacrée valeur ajoutée pour votre parcours et votre projet professionnel.

D’autant que passer à côté de la mention Très Bien peut faire rater une coquette allocation de mérite de la part du CROUS – jusqu’à 1 800 € en tout – mais aussi de plusieurs centaines d’euros d’un certain nombre d’établissements bancaires comme MCE vous le rapportait ici.

L’absence de mention, pas un problème en général mais un pré-requis dans les filières select

Pensez notamment que les dossiers de candidature pour les cursus du post-bac – qu’il s’agisse de Brevets de Techniciens Supérieurs, des CPGE ou des Instituts Universitaires Technologiques notamment expédiés avant que ne soient diffusés les résultats définitifs de l’examen. Ceci étant dit, pour un certain nombre de filières spécifiques, comme les licences professionnelles ou encore des masters pros, un cran au-dessus, être titulaire d’un bac avec mention en l’occurrence Bien ou Très Bien constituera une plus-value essentielle.

En effet, les premiers observateurs de l’éducation l’affirment, à la manière de L’étudiant sur le site duquel on trouve: Si vous avez eu mention très bien au bac et que vous préparez les concours, vous avez une chance sur trois de vous retrouver à HEC, à l’ESSEC, ou à l’ESCP. De quoi se donner confiance !.

De plus en plus de titulaires d’un bac avec mention

Si bien qu’il faille quand même vivre un minimum avec son temps: d’après Olivier Rollot du blog orientation du Monde en une vingtaine d’années à peine on est passé de 1,4% à 7% de bacheliers ayant décroché une mention Très Bien! De nos jours, près d’un lycéen sur deux inscrit en série générale rafle une mention, à l’image des chiffres de 2011 qui voyaient 41% des bacs L en obtenir une contre 44,6% des sections ES et enfin 57,3% du côté des scientifiques.

Enfin, ne partez pas la mort dans l’âme si êtes davantage à contre-courant: sachez à titre d’exemple que la moitié des étudiants de première année de médecine sur le campus de l’UMPC, majoritairement titulaires d’une Bien ou d’une Très Bien, échouent tout de même, ce qui veut dire qu’avoir une mention ne préjuge en rien de votre aptitude à suivre ou non dans le supérieur.

T. C.

Sources : orientation.blog.lemonde , plus.lefigaro , e-orientations , L’Etudiant

Photo DR : @AFP/Frederick Florin