fbpx
Campus
Partager sur

Geneviève Fioraso donne les objectifs de son projet de loi sur l'ESR

Geneviève Fioraso donne les objectifs de son projet de loi sur l'ESR

Dans un communiqué, une infographie présente le bilan des actions engagées par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour remettre l’éducation et la jeunesse au cœur des priorités de l’action publique et faire de la recherche un levier du redressement du pays

Investir dans la connaissance et pour la jeunesse, c’est faire le pari de l’avenir. C’est faire le pari de la réussite étudiante, dans un pays où l’ascenseur social est en panne, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Une loi pour la réussite de tous les étudiants

Un objectif de 50% de diplômés du supérieur dans une classe d’âge

*Réforme du cycle licence pour favoriser la spécialisation progressive et les passerelles, évitant les redoublements et favorisant l’orientation en continuum lycée/enseignement supérieur
*Renforcement et valorisation des filières professionnelles et technologiques, en donnant une priorité d’accès aux bacheliers pros en sts et aux bacheliers technos en iut
*Simplification des intitulés de licences et de masters et accréditation des établissements pour améliorer la lisibilité pour les étudiants, leur famille et les employeurs
*Reconnaîssance du doctorat en le valorisant pour l’accès à la haute fonction publique et le secteur privé
*Introduction de cours à l’entreprenariat dans toutes les filières de l’université et durant le doctorat

Une priorité pour la jeunesse

x2 doublement du nombre d’étudiants en alternance d’ici à 2020
7,3 % d’augmentation du budget de vie étudiante en 2013
5000 postes créés dans le quinquennat pour la réussite en licence
40 000 logements étudiants construits ou rénovés dans le quinquennat

*Développement des stages dès la licence et encadrement pour une intégration dans le cursus de formation
*Lancement d’une mission pour évaluer les aides aux étudiants, en vue de la création dans le quinquennat d’une allocation d’études et de formation.
*Création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation au sein des universités pour mieux former les enseignants
*Suppression de la circulaire sur les étudiants étrangers, création de titres pluriannuels par cycle d’études et de recherche
*Action européenne pour l’élargissement d’erasmus aux étudiants des filières pros et technos
*Création d’un service public d’orientation territorialisé et mise en place du disposition d’orientation de la seconde à la licence (bac -3, bac +3)

Un nouveau souffle pour la recherche et le transfert vers l’emploi

2,2 % d’augmentation du budget du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en 2013

8400 titularisations en 4 ans dans l’enseignement supérieur pour résorber la précarité

*Création d’un agenda stratégique pour la recherche « france-europe 2020 », avec des priorités claires et porteuses de progrès et d’emplois en harmonie avec le programme européen « horizon 2020 »
*Préserver la recherche fondamentale en simplifiant les modalités de financement et d’évaluation, développer la recherche technologique et partenariale, en ciblant les pmi-pme et eti
*Développer le transfert des résultats de la recherche vers le monde socio-économique en inscrivant le transfert comme mission de service public de l’enseignement supérieur et de la recherche au bénéfice de l’emploi et de la création d’entreprises innovantes