fbpx
Dossier MCE
Partager sur

Bac 2013 : tout savoir pour scorer à l'oral de rattrapage

Bac 2013 : tout savoir pour scorer à l'oral de rattrapage

Pas de chance : vous avez décroché une moyenne au bac comprise en 8 et 10 sur 20. Voilà qui est juste assez pour être bien frustré. Surtout on ne perd pas ses moyens : il est encore temps d’optimiser vos épreuves orales de rattrapage avec MCE

Première étape, dédramatiser c’est-à-dire déculpabiliser. Tout le monde a le droit à l’erreur, et vous n’êtes pas moins de 17 % à la commettre chaque année, à en croire les chiffres 2011 fournis par L’Etudiant.

Et il y a de quoi être optimiste quand on sait que 66 % des élèves finissaient, cette même année, à rafler leur diplôme in extremis.

Deuxième étape : partir à temps. Pensez que vous pouvez commencer vos révisions de l’oral de rattrapage dans les matières que vous aurez ratées dès la fin des écrits. Bon, ok, personne ne commence à réviser à ce moment-là, parce qu’on se dit qu’on a toujours une chance de décrocher le précieux sésame sur un malentendu.

Bon timing

Seulement voilà, vous n’aurez à votre disposition qu’un battement de 2 à 3 jours max entre le moment où tombent les résultats du bac et les créneaux de vos épreuves de seconde chance. Mieux vaut donc trop anticiper que se laisser dépasser par un laps de temps trop court et un stress qui augmente en proportion…

Pas de grosses surprises à attendre : les coefficients seront les même qu’au moment des épreuves ordinaires du bac, sachant que pour être admis vous devez obtenir une note moyenne d’au moins 10 sur 20.

Troisième étape : faire le bon choix. En effet, vous devez choisir 2 disciplines à repasser au milieu de toutes celles que vous avez passé une première fois. Comme pour un oral classique, vous aurez 20 minutes de préparation et 20 autres d’exposé. Entre les 2 matières, ne sera enregistrée que la meilleure des 2 notes correspondantes obtenues.

Avoir du nez

Plutôt que de vous laisser abuser par les gros coeffs, préférez les matières où vous n’êtes d’habitude pas mauvais mais où vous avez tout foiré à cause des conditions d’examen ou de la fragilité de votre préparation.

Pour finir, sachez faire bonne figure : l’apparence que vous présenterez sera aussi décisive que pour n’importe quel autre oral. Notez enfin que votre dossier scolaire vous suit partout : il pourrait permettre de décider vos examinateurs en dernière analyse, en cas de difficulté pour eux à trancher.

T.C.