fbpx
Campus
Partager sur

L’ICN propose déjà 35 doubles diplômes français

Ca va faire 2 ans que l’ICN multiplie les formations doubles, histoire de séduire un maximum de profils commerce tout en tendant l’autre main à tout un tas d’autres compétences. MCE-tv vous en dit plus

L’ICN n’a plus vraiment à faire ses preuves : elle se trouve actuellement en tête de peloton des écoles de commerce et de management du 3ème sous-ensemble, d’après le palmarès 2013 de L’Etudiant.

En effet, cette ESC accessible dès un bac +2 et qui dispense des programmes en 3 ans totalise 35 points d’excellence académique, toujours selon ce même classement, grillant ainsi la priorité aussi bien à l’EM Normandie que l’ESG, du côté des écoles post-bac, plafonnant respectivement à 34 et 31 points pour cet indice-là.

Une place enviable dans les classements

Le même sort est réservé aux écoles accessibles comme elle via les Admissions Sur Titre, à l’image de l’ISC agrippée à ses 30 points, ou de l’ESC La Rochelle qui arrache de justesse ses 26 points. Il faut dire que l’ICN a misé gros sur ses cursus bi-disciplinaires qui sont désormais au nombre de 35.

Si la majorité de ces formations transversales concerne un partenariat privilégié avec l’Université de Lorraine, nombreux sont les diplômes internationaux de son offre pédagogique à être rattachés à d’autres campus du territoire. C’est par exemple le cas des 12 conclus avec l’ESM-IAE Metz.

En 1A, un choix à faire entre 8 spé

Il faut dire que la gouvernance de l’école a mis un point d’honneur à structurer son Programme ICN Grande Ecole à partir du choix déterminant que doivent faire les élèves au terme de leur première année. Ils doivent en effet, à ce moment-là de leur scolarité, se décider vers l’une des 8 spécialités proposées par l’ESC.

Parmi ces dernières, les disciplines disponibles sont variées, entre certaines plus classiques comme l’Entrepreneuriat, la Gestion des Ressources Humaines ou la Finance et d’autres destinées à des profils plus éclectiques comme le Design et le Management du Luxe, le Droit de l’Entreprise et enfin le Design Global.

T.C.

Source : studyrama