fbpx
Campus
Partager sur

Etre éducateur sportif façon Jean-Marie Bigard

Etre éducateur sportif façon Jean-Marie Bigard

Saviez-vous qu’avant d’avoir été un des comiques les plus bankable de la scène française Jean-Marie Bigard avait joué au handball en semi-pro ? Que vous ayez de l’humour ou non, si vous avez le sport dans la peau et l’envie de le transmettre, ces lignes sont pour vous

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le petit Jean-Marie n’a pas été un premier de la classe. Plutôt cancre en 4ème, tout coureur de jupon qu’il était, il est placé en internat avant de se faire orienter à 16 ans vers un Brevet d’Etudes Professionnelles de mécanique générale.

Mais Bigard sent venir le travail à la chaîne et refuse de finir comme sa mère. Si bien que lorsque survient la perte de son paternel dans des circonstances affreuses, il se réfugie dans le sport pour se motiver, continuer à avancer et développer un sérieux esprit d’équipe.

Entre mécanique et esprit d’équipe

A ce moment-là, il commence à jouer de façon assidue et à haut niveau au handball puisqu’il intègre la division Nationale 2 avec son équipe et rejoint le Centre Régional d’Education Populaire et de Sport où il passe maître-auxiliaire d’éducation physique. Il occupera cette fonction pendant 3 ans.

Ce n’est qu’après plusieurs percées timides sur les planches notamment auprès de Philippe Bouvard dans son Petit Théâtre, retransmis à la télévision qu’il explosera enfin dans La Classe de Guy Lux aux côtés de nombreux comiques en herbe dont Pierre Palmade, Muriel Robin, Ann Roumanoff ou encore Laurent Ruquier.

Et si on veut pousser la curiosité plus loin encore que le comique à l’humour potache, comment procéder au juste ? Pour devenir éducateur sportif, il vous faut passer avant toute chose un Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et du Sport, qui se décline en plusieurs mentions différentes.

Plusieurs voies d’accès

Vous pouvez par exemple passer les spécialités d’activités gymniques, de la forme et de la force, d’activités nautiques, d’activités pugilistiques ou encore d’activités physiques pour tous. Et pour tous ceux qui ont déjà des idées très précises d’emploi en racing club ou fédération, sachez qu’il existe une spécialité golf ainsi qu’une autre intitulée « sport automobile ».

Vous avez également la possibilité de passer un Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports, tout comme sa version supérieure permettant d’occuper des postes à responsabilité, le DESJEPS. Quoiqu’il en soit, la formation dure de 2 à 3 ans.

Des pré-requis sont nécessaires à l’exercice d’un tel métier : en effet, il vaut mieux avoir un corps sain c’est-à-dire entretenu comme posséder l’esprit d’animation, les capacités de coordonner de jeunes sportifs inexpérimentés et d’encadrer les activités dans les règles de l’art.

Vous pourrez travailler auprès de municipalités en passant le concours de la Fonction Publique Territoriale. En termes de salaire, comptez sur 1 425 € dans le public tandis qu’un éducateur sportif dans le privé peut toucher jusqu’à 1 700 mensuels.

T.C.