fbpx
Campus
Partager sur

Tente une école d'art façon Florence Foresti

Tente une école d'art façon Florence Foresti
Partager
Partager sur Facebook

Vous avez une fibre artistique, c’est sûr, et en plus de la motivation et un book de créa perso à revendre ? Une école d’art pourrait être faite pour vous. Do it like Foresti

Florence Foresti est diplômée de l’école d’art privée de l’ARFIS où elle a reçu une formation d’assistant-réalisateur. Son cursus équivaut à un BTS Audiovisuel. Son premier vrai job, elle l’a commencé par un stage, au service communication d’EDF sur le site de Lyon. Elle commence en tant qu’infographiste.

Foresti se fait alors la main au multimédia en apprenant notamment à bosser seule et à développer sa polyvalence (création de métrages, dérushage puis montage etc).

Les grandes portes

De nombreuses écoles d’art publiques existent pour vous, proposant des formations après le bac et de bac + 2 à bac + 5. Selon votre domaine, vous choisirez entre une Ensatt (arts et techniques du théâtre) comme à Lyon, une Ensmis (la Femis, entre autres) comme à Paris ou encore une ENSP (photographie) comme à Arles.

Leur avantage ? Leurs frais de scolarité extrêmement bas et leurs nombreux moyens techniques. L’inconvénient ? A chaque fois un concours d’entrée très corsé, où on ne fera aucun cadeau pour dénicher les graines de talent.

Pour les artistes en herbe rêvant déjà d’application pratique, les meilleurs d’entre peuvent d’envisager directement les arts plastiques, les beaux-arts ou le dessin industriel. Les petits noms de ces écoles spécialisées? L’Ensad (les Arts Déco), l’Ensban (Beaux-Arts de Paris) ou encore l’Ensci (Ecole Normale Supérieure de Création Industrielle).

Aux beaux-arts, vous pouvez par exemple vous inscrire dans les mentions DNAT (met l’accent sur le sens artistique) et DNSEP (insiste davantage sur la conception-réalisation) équivalents à un bac +5.

Pour tous ceux concernés par les arts appliqués, vous pouvez pour votre part tenter un BTS d’Arts Appliqués, un DMA ou encore un DSAA Design dans une des ESAA présentes sur le territoire.

Les conservatoires forment en 2, 3 et 4 ans post-bac. C’est le cas des CNS (nationaux) dont les éléments les plus méritants se retrouveront notamment au CNSMD (Paris et Lyon )et au CNSAD (Paris). Il existe enfin les nombreux CRR (régionaux) qui vous évaluent au cœur de nos régions.

Les écoles d’art privées

Côté privé, comptez plusieurs milliers d’euros par année dans un des établissements existants. Ils se nomment EFET, ARTFX, CLCF, ETPA, ECITV, EICAR, Ecole des médias, ESEC, ESRA, EMC, IIIS, ARFIS, IRTIS, ITEMM, ISCPA sans oublier les différents studios comme le Studio Ecole de France ou le Studio M.

Ces écoles forment à des métiers larges mais ne possèdent pas toujours des diplômes reconnus par l’Etat. Menez votre enquête en n’oubliant pas de consulter ici le registre en ligne de la certification professionnelle.

T.C.