fbpx
Campus
Partager sur

IBM fait don d'un superordinateur au Rensselaer Polytechnic Institute

IBM fait don d'un superordinateur au Rensselaer Polytechnic Institute

Les étudiants du Rensselaer Polytechnic Institute ont reçu un beau cadeau de la part de la société IBM : un des superordinateurs les plus puissants au monde

Située dans l’Etat de New York, le Rensselaer Polytechnic Institute est la plus vieille université technique américaine : elle a été fondée en 1824 et a vu défiler plusieurs pointures d’IBM.

C’est au nom de son passé de pionnier que l’établissement s’est vu remettre Watson, d’autant que les étudiants de l’université sont à peu près les seuls au monde à pouvoir en maîtriser l’utilisation.

Imbattable

Il fait partie de ces superordinateurs comme Deep Blue, qui avait réussi à battre à son propre jeu le champion russe et leader mondial aux échecs, Garry Kasparov, en 1997.

La spécialité de Watson ? Avoir lui aussi une petite avance sur le cerveau humain, étant par exemple champion imbattu au jeu populaire Jeopardy, sorte de Question pour un champion américain capable de générer des colles absolues.

Les autorités de la fac, honorées par un tel don de la part d’une des premières entreprises mondiales en hardware et infrastructures de réseau, se félicitent d’une telle donation.

Des possibilités illimitées

Selon les mots de sa présidente Ann Jackson rapportés par Le Figaro : « Y avoir accès nous permettra d’ouvrir de nouveaux fronts pour la recherche cognitive en informatique, et l’expérience qu’acquerront nos étudiants en travaillant avec Watson leur donnera un avantage certain lorsqu’ils tenteront d’obtenir des emplois dans le domaine des “Big Data” ou de l’analyse de données ».

D’autant que les perspectives concrètes offertes par les capacités de ce monstre de technologie vont au-delà de toutes les espérances des étudiants du Rensselaer Polytechnic Institute. En effet, les applications possibles semblent être infinies, en particulier dans les domaines des technologies de l’information, de la finance ou encore de la santé.

T.C.

Source : Le Figaro