fbpx
Campus
Partager sur

Festival de Géopolitique de Grenoble : la 7ème édition se prépare

Festival de Géopolitique de Grenoble : la 7ème édition se prépare

La 7ème édition du Festival de Géopolitique de Grenoble aura pour thème : A quoi servent les frontières ? Il se tiendra du 12 au 15 mars 2015

La 7ème édition du Festival de Géopolitique de Grenoble se déroulera du 12 au 15 mars 2015 sur le thème : A quoi servent les frontières ?

Au programme 88 conférences avec des intervenants venus du monde entier (17 nationalités représentées), des documentaires, une exposition d’art et un concert de musique classique.

De grands experts de la géopolitique et des relations internationales participeront à cette 7ème édition : Rony Brauman, Arnaud Dubien, Frédéric Encel, Michel Foucher, Bernard Guetta, Gilles Keppel, Olivier Kempf, Jean Radvanyi, Philippe Rosière, Olivier Weber…

Le Festival est co-organisé par Grenoble Ecole de Management, Les Presses Universitaires de France et la revue Conflits. Il a accueilli en 2014 plus de 2500 participants sur place. Les conférences en ligne ont fait l’objet de 6800 connexions.

Le Festival se déroulera à Grenoble Ecole de Management, à la Maison de l’International, à l’Institut de Géographie Alpine et pour la première fois, à la Cinémathèque de Grenoble.

Le mot de l’organisateur du Festival de Géopolitique de Grenoble

Jean-Marc Huissoud, organisateur du Festival et responsable du Centre de Géopolitique de Grenoble Ecole de Management, explique le choix du thème de cette 7ème édition :

Depuis le tracé du premier Pomerium romain, délimitant l’espace sacré et pacifié de l’Urbs romain, l’Occident, entre autre, a eu l’« Obsession des frontières », selon l’expression de Michel Foucher. Le monde devait dès lors être réparti en domaine de souveraineté, en espace de droit et de richesse pour les souverains et les peuples. Plus récemment, l’évolution technique (transports et communications) et l’idéologie de la Société des Nations ont amené à penser la fin des frontières. Mais malgré la mondialisation le concept de frontière n’est pas mort, que ce soit dans sa revendication nostalgique d’un espace mieux protégé d’un autre menaçant, ou dans sa réintroduction sous de nouvelles formes, car la rivalité économique et politique ne s’est pas arrêtée pour autant. Si les tracés changent peu, le sens du mot frontière a évolué, ainsi que sa symbolique et sa matérialisation. Nationales, administratives, numériques, sociales, technologiques ou spatiales, leur rôle et leur évolution interrogent, inquiètent parfois, stimulent la réflexion et la compétition internationale. Le monde de demain se configurera par rapport à elles, même en leur absence, et nous ne pouvions pas ne pas rassembler les meilleurs spécialistes pour en parler à Grenoble à l’occasion du 7ème Festival de géopolitique de Grenoble.

Communiqué

Photo DR