fbpx
Campus
Partager sur

Université de Technologie de Troyes : bientôt alliée à l’Université de Champagne

Université de Technologie de Troyes : bientôt alliée à l’Université de Champagne

L'Université de Technologie de Troyes (UTT) est sur le point de s'allier avec l'Université de Champagne. Les deux établissements vont constituer une COMUE

Troyes, le 25 septembre 2014 – Le conseil d’administration de l’Université de Technologie de Troyes -UTT- a voté, en faveur de la constitution d’une COMUE, Université de Champagne. D’autres établissements, déjà en lien avec l’UTT ou l’URCA, pour leurs activités de recherche ou de formation, ont déclaré leur volonté de rejoindre la COMUE en tant que membres : l’ANDRA, l’EPF, le groupe ESC Troyes, l’ENSAM, l’ESAD et l’IRTS. Les statuts de ce nouvel EPSCP (Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel), en cours d’élaboration, seront soumis à validation des différents CA dans les semaines qui viennent, avec une volonté affichée d’en faire une structure légère de coordination, dans le cadre d’un projet commun partagé à l’échelle du territoire, les établissements restant des opérateurs autonomes.

En juillet dernier, le conseil d’administration de l’UTT s’était prononcé en faveur d’un rapprochement sous la forme d’une association, jugeant ne pas avoir suffisamment de garantie quant à la place des établissements membres dans les décisions stratégiques de l’établissement coordinateur. Suite à un ensemble d’éléments nouveaux considérés comme pouvant remettre en cause le vote de juillet, un CA extraordinaire de l’UTT, organisé le 12 septembre, a confirmé qu’il était nécessaire de réétudier la question. Après un travail approfondi de concertation entre les acteurs, et des aller-retour avec le Ministère, aussi constructifs que nécessaires, les craintes ont été levées. Le projet, conçu comme un facilitateur du développement des établissements concernés et correspondant aux attentes de toutes les parties, a donc été accepté.

Pierre Koch, Président de l’UTT souligne: «la future COMUE offrira un cadre afin d’approfondir les collaborations existantes. Elle permettra de mutualiser les ressources nouvelles prévues par l’Etat dont l’objectif est de favoriser l’émergence de pôles régionaux d’enseignement supérieur d’excellence, compétitif à l’international ».

Communiqué