fbpx
Campus
Partager sur

Education : Vincent Peillon songerait à verser une prime aux professeurs

Après la grève d’hier et celle prévue demain contre la réforme des rythmes scolaires. Vincent Peillon envisage de verser une prime aux professeurs dont le montant serait dans un premier temps de 400 euros annuels

Après la grève qui a eu hier et la nouvelle manifestation prévue demain à Paris contre Vincent Peillon, le ministre de l’Education national serait, selon le journal Les Echos, prêt à faire un geste financier en direction des enseignants du premier degré, les plus en pointe dans cette contestation.

Si le ministre ne s’exprime pas sur le sujet, il ne s’agirait pas officiellement d’une compensation pour accompagner le retour à la semaine de quatre jours et demi de classe en primaire dès la rentrée 2013.

Un geste pour rapprocher les enseignants du primaire de ceux du secondaire

Cette indemnité annuelle pourrait être versée aux 300.000 enseignants du primaire, sur le modèle de l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves (Isoe) que perçoivent aujourd’hui ceux du secondaire. Elle serait dans un premier temps de 400 euros annuels.

Cette prime viserait à rapprocher un peu ce que gagnent les enseignants du primaire et ceux du secondaire, comme l’a souhaité à plusieurs reprises le ministre. La décision serait annoncée vers la mi-février, après le congrès de la principale organisation syndicale de l’éducation, la FSU.

Reste à savoir si ce geste calmera les mécontents qui étaient nombreux à manifester hier avec pour principal sujet de grogne, le pouvoir d’achat.

Guillaume DISPAGNE
Photo CC @ D.R.