fbpx
Buzz
Partager sur

Vincent Shogun en prison pour possession de drogues: il sort enfin du silence !

Vincent Shogun en prison pour possession de drogues: il sort enfin du silence !
Partager
Partager sur Facebook

Dans une interview accordée à Non Stop Reality, Vincent Shogun a fait des révélations concernant son passage en prison !

Cela faisait un moment qu’il avait disparu de la Toile. Vincent Shogun a passé plusieurs jours en prison. De retour dans la « réalité », il a accordé une interview à Non Stop Reality où il s’exprime sur ces jours « très durs », loin de tout. Dans un premier temps, le jeune homme a confié qu’il allait beaucoup mieux même si cela n’a pas été facile. Il a d’ailleurs avoué avoir perdu 6 kilos durant son passage en prison.

Vincent Shogun est revenu sur le soir de son arrestation. Il a expliqué : « Je partais en soirée, la personne en question avait des produits stupéfiants. Il ne m’a rien dit. Et de là on s’est fait contrôler. Donc j’ai pris pour lui. Je me suis fait arrêté pour possession de stupéfiants. Donc inculpé par rapport à tout ça. Donc c’était très dur. Je suis bien parti en prison. C’était très dur pour moi. Shogun en prison c’et pas du tout évident ».

Vincent Shogun se confie aussi sur son passage en prison

Vincent Shogun a aussi ajouté : « En plus quand tu sais que ce n’est pas toi c’est vraiment très très dur. Donc oui j’ai vraiment galéré. J’ai eu très peur. Je me suis dis ‘Qu’est ce que je fais ? Pourquoi je suis là ? Ce n’est pas toi’. Donc t’es vraiment pas bien. T’es stressé. J’ai fait 28 jours de prison. C’était très dur pour moi. J’étais tout seul dans ma cellule. Heureusement. J’ai fait beaucoup de pompes. Parce que t’as rien à faire. Tu ne manges pas beaucoup. J’avais 1 heure et demi de promenade. J’étais tendu. Le regard très noir ».

Pour finir, le candidat de télé réalité a aussi expliqué : « Quand je suis sorti de prison tout de suite je suis passé pour un bandit. (…) A la base je devais faire plusieurs programmes. Depuis que je suis sorti, j’ai eu 0 programme. Mon image est en suspens. C’est à moi de la refaire. (…) Toutes les charges ont été abandonnées. Je suis enfin innocent. (…) Je suis un battant ».