fbpx
Buzz
Partager sur

Y a-t-il une vie après la téléréalité ?

Y a-t-il une vie après la téléréalité ?
Partager sur Facebook

Après avoir participé à une téléréalité, les candidats peuvent parfois avoir du mal à rebondir. D’autres, en revanche, y parviennent. MCE a cherché à savoir s’il était simple de refaire sa vie après une téléréalité

Difficile de retrouver un travail après une téléréalité. En effet, les chefs d’entreprises ne sont pas vraiment « fans » des candidats ayant participé à un programme. Jugés trop « bêtes » pour obtenir un travail, les personnes ayant fait une téléréalité, galèrent parfois à retrouver une vie normale. MCE a interrogé trois anciens candidats qui ont fait part de leur expérience. Charlotte des Marseillais à Rio, Tony de Secret Story 9 et Sofiane Tadjine de la Star Academy et des Anges. Les trois ont plus ou moins confirmé le fait qu’il y avait « une vie après la téléréalité » mais qu’elle pouvait s’avérer difficile.

La téléréalité peut fermer des portes

Comme beaucoup, Charlotte avait une vie après la téléréalité. La jolie blonde nous a confié : « Avant de faire Les Marseillais j’étais modèle photo et rémunérée pour ça. Je vivais donc de ce métier et à côté, je faisais des extras en boîte de nuit pour combler mes fins de mois et j’étais en formation de danse en hip hop et modern jazz mais comme je me suis blessée, j’ai dû arrêter… ». Elle a avoué que pour retravailler en discothèque, elle n’avait pas eu de soucis. En revanche, elle a perdu tous ses contrats dans la photo… : « Au niveau de la photo, tous les contrats que j’avais sont tombés à l’eau… Après ma participation à une téléréalité ma vie a littéralement changé. Je faisais des bookings en discothèque et j’avais largement les moyens de vivre avec ce que je gagnais. Je n’avais pas forcément besoin d’un job dans l’immédiat. Ma patronne, en discothèque, a fait une rupture de contrat amicale avant que je parte pour Rio. Et quand je suis revenue il n’y a pas eu de soucis donc non, je ne me suis pas faite licencier. »

Retrouver un travail peut s’avérer difficile

Retrouver un travail, juste après être passé par la case « téléréalité » peut être une tâche très compliquée. Charlotte et Tony ont respectivement expliqué : « Oui c’est difficile car ça fait peur à certains patrons. Par exemple, moi dans la photo, cela m’a fermée toutes les portes… J’avais des contrats avec des grosses marques et ils ne voulaient pas forcément être associés à une téléréalité. Au niveau du bar, au contraire, les patrons étaient contents parce que je ramenais des fans et je leur faisais de la pub. Mais j’ai tout de même mis un an avant de retrouver un job et cela a été compliqué. Tout dépend du métier en fait. » « Il peut être difficile de retrouver un travail après une téléréalité selon la branche vers laquelle nous souhaitons nous orienter. Du fait que nous ayons une notoriété, les gens ne sont pas forcément réceptifs pour nous embaucher … »

Sofiane Tadjine, lui, est chanteur. Comme Charlotte et Tony, il nous a avoué comprendre qu’il pouvait être difficile de retrouver un travail : « pour ma part je n ai jamais eu de mal à trouver des opportunités de travail dans le domaine de la musique après je peux comprendre le fait que cela soit difficile pour certains candidats. Le regard ou la méchanceté gratuite de certaines personnes peuvent être un obstacle à ta  » réinsertion sociale ». Pour les artistes c est différent… Je vais juste donner l exemple du papillon de nuit, quand il passe devant la lumière, tout le monde le voit, Une fois dans l ombre et même si on arrive plus à le distinguer c est pas pour autant qu il ne vole plus … C’est ca la vie d artiste. »

La vie, après la téléréalité

Malgré ces déclarations, les trois ont tout de même confirmé qu’il y avait bel et bien une vie après la téléréalité. Seulement, cela peut s’avérer difficile en fonction du mental et de la branche dans laquelle nous souhaitons travailler. En tout cas, Charlotte, Tony et Sofiane ont encore beaucoup de projets. Charlotte a par exemple expliqué : « j’ai un projet au niveau de la danse. Passer mes diplômes pour être prof et ensuite ouvrir mon association et mon école. Mon avenir, je le vois dans la danse. »

Tony, lui, rêve de devenir cascadeur au cinéma : Je travaillais avant de participer à Secret Story, j’étais cascadeur. Mais je faisais uniquement des « petits trucs ». Depuis que j’ai fait une téléréalité, je suis dans la cascade un « peu plus sérieuse », quasiment celle de cinéma. J’espère bosser pleinement dans le cinéma ! Devenir cascadeur professionnel et pourquoi pas acteur ! Je fais tout mon possible pour me faire remarquer donc j’attends de voir ce qu’il en est. »

Pour ce qui est de Sofiane, le beau gosse chanteur fait partie des candidats de téléréalité qui ont le mieux réussi. Il vient d’intégrer l’une des comédies musicales les plus connues : Les 10 commandements. Il nous a confié : « j ai un parcours très atypique semé de hauts et de bas. Beaucoup de personnes, depuis la Starac, pensent et savent que j ai le talent pour y arriver mais emploient le mot  » gâchis » à cause de mon expérience en tv réalité et de  » nabi Nabilla  » entre autre. Ils n ont pas forcément tort. J’ai du perdre artistiquement en chemin a un moment (rires) Mais voilà ce qui est fait est fait et je ne regrette rien. Je ne changerai mon parcours pour rien au monde. Aujourd’hui, je suis Ramses pour le retour des 10 commandements et j ai un album en préparation avec des titres de Skalpovitch entre autres … comme quoi tout est possible quand tu gardes espoir et quand tu prend conscience que le fait d être connu est sympa 5 minutes. Mais c’est éphémère surtout avec ces nouvelles générations de candidats … Aujourd’hui je suis plus mature , j aspire plus à être reconnu pour mon talent et mon art plutôt que par le fait d avoir  » « pécho » les plus belles bimbos de tv réalité… Punchline !!!!! (rires) »