fbpx
Buzz
Partager sur

Les Vacances des Anges 2: Coralie vide son sac et tacle le comportement de Kim !

Les Vacances des Anges 2: Coralie vide son sac et tacle le comportement de Kim !
Partager
Partager sur Facebook

Interrogée par JeffLang2VIP, Coralie des Vacances des Anges 2 a fait des révélations sur certains candidats du programme. Notamment sur Kim

Coralie, l’autre Belge des Vacances des Anges 2 après Coralie Porrovecchio, n’a pas vécu un tournage de tout repos. En effet, elle s’est prise la tête avec plusieurs candidats présents et ne semble pas en apprécier beaucoup. Elle a récemment accordé une interview au blogueur JeffLang2VIP, où elle a balancé sur une candidate en particulier. Il s’agit de Kim. Les deux ne semblent pas les meilleures amies du monde, et cela ne le sera jamais.

Les Vacances des Anges 2 : Coralie vs Kim

Comme nous vous l’indiquions, Coralie et Kim ne sont pas et ne seront jamais les meilleures amies du monde. Preuve en est avec l’interview de la première accordée à JeffLang2VIP. En effet, la candidate des Vacances des Anges 2 a indiqué qu’elle n’appréciait pas le comportement de Kim sur le tournage :

« Clairement Kim, j’ai eu un peu de mal, maintenant je ne vais pas dire que je l’aime bien ou que je ne l’aime pas, mais je la sentais un peu en retrait par rapport aux autres. Quand je regardais les Anges 9, je ne comprenais pas l’attitude des autres vis-à-vis d’elle, mais maintenant que j’ai vécu l’émission avec elle, je peux comprendre… »

Les Vacances des Anges 2 : Rawell parle de Coralie

Et Coralie n’a eu du mal uniquement avec Kim. En effet, elle a eu une violent altercation avec Rawell dans Les Vacances des Anges 2. Celle-ci a récemment accordé un entretien où elle a expliqué comment s’était déroulée cette altercation :

« S’il y avait eu Rania, peut-être qu’il n’y aurait pas eu de gestes avec Coralie. On en serait pas arrivées jusque là (…) Je pense qu’il ne fallait pas que je reste plus longtemps. Si j’en suis arrivée là avec Coralie c’est que je n’arrivais vraiment plus à prendre sur moi. Peut-être que ça aurait pu être pire (…) J’ai reconnu mes tords, je me suis excusée et j’ai même fait mes valises juste après. Je me suis dit que ce n’était plus possible. »