fbpx
Buzz
Partager sur

Top Chef 2017: Stéphane Rotenberg donne le nom de ses favoris !

Top Chef 2017: Stéphane Rotenberg donne le nom de ses favoris !

Dans une interview accordée à Melty, Stéphane Rotenberg de Top Chef 2017, a indiqué qui étaient ses favoris de cette année

Déjà la huitième saison en tant qu’animateur pour Stéphane Rotenberg. Il entame donc sa huitième année à la tête de Top Chef 2017. Avec toutes ses années, il a appris à connaître les candidats et discerner dès les premiers jours ceux qui avaient le plus de chance d’arriver en final. Pourtant, il a indiqué à Melty qu’il ne jugeait aucun d’entre eux et qu’il n’avait pas de favoris.

Top Chef 2017 : aucun favori ?

Vous n’allez donc pas découvrir les favoris de Stéphane Rotenberg. L’animateur de Top Chef 2017 a indiqué qu’il ne jugeait pas les candidats :

« Depuis plusieurs années que j’anime des jeux et des concours, j’essaie de garder une certaine neutralité, parce que sinon on ne s’en sort plus ! Moi, j’ai un rapport très simple avec les candidats de Top Chef, c’est que je ne les juge pas. Dans les coulisses, avant les épreuves, je leur donne quelques conseils, notamment sur le fait de s’économiser physiquement. Je goûte tous leurs plats, mais je ne juge pas. »

Top Chef 2017 : la sélection des candidats

Vous vous demandez comment les candidats de Top Chef 2017 sont sélectionnés ? Et comment ceux des années précédentes l’ont été également ? Stéphane Rotenberg vous éclaire dans son interview pour Melty :

« Il y a plusieurs manières de candidater pour Top Chef. Globalement, c’est un processus de concours très classique. Sur environ 1 400 dossiers, on en sélectionne 50. Ensuite, les cuisiniers viennent le temps d’un concours, et sont jugés par des chefs qui ne font pas partie du jury. À la fin, il en reste généralement une vingtaine, et c’est là que la production choisit. On essaie de respecter certaines contraintes, d’avoir toutes les régions de France représentées, et d’avoir des profils différents. On ne veut pas que des candidats qui bossent dans un 3 étoiles. Depuis le début, on veut que le gagnant de Top Chef ait vraiment un très haut niveau, mais pas forcément un parcours classique. C’est la crédibilité de l’émission qui est en jeu. »