fbpx
Buzz
Partager sur

Top Chef 2017: Jérémie Izarn confie, « mon béret m’a porté bonheur pour gagner » !

Top Chef 2017: Jérémie Izarn confie, « mon béret m’a porté bonheur pour gagner » !

Victorieux de Top Chef 2017, Jérémie Izarn n’a pas manqué de remercier son fameux béret. Le jeune homme a assuré qu’il était son porte-bonheur

Face à Franck Pelux, Jérémie Izarn a remporté Top Chef 2017. Il n’était pourtant pas le favori face au gérant d’un des restaurants les plus réputés de Chine. Mais le jeune homme a su tirer son épingle du jeu et satisfaire les membres du jury, présents pour la finale. Mais cette victoire est aussi due à son béret. En effet, son couvre-chef a une histoire, et a toujours été son porte-bonheur comme il l’a confié à Téléstar.

Top Chef 2017 : le béret de Jérémie Izarn

Depuis le début de la compétition, Jérémie Izarn n’a pas ôté une seule fois son béret. Il fait partie de lui et se sentirait bien nu sans son couvre-chef. De plus, le gagnant de Top Chef 2017 a indiqué que son béret avait été son porte-bonheur, et qu’il avait une histoire :

« Mon béret a toujours été mon porte-bonheur (rires.) Il y a une vraie histoire derrière ça. Je le porte pour me rappeler d’où je viens. Je dois beaucoup aux gens qui m’ont porté et qui m’ont aidé. La personne qui m’a remis ce béret fait partie d’entre eux. »

Top Chef 2017 : Jérémie Izarn parle de la finale

Jérémie Izarn l’a avoué, il appréhendait la finale mais il était tout de même de bonne humeur. De plus, il a confié que se retrouver face à son ami Franck, l’avait encore plus motivé pour remporter Top Chef 2017 : « Je l’ai appréhendée avec pas mal de stress mais aussi avec de la bonne humeur. Je savais qu’avec Francky (Franck Pelux, l’autre finaliste NDLR), la compétition allait se faire dans une bonne ambiance. J’étais très heureux d’y participer car je savais qu’il n’y aurait pas de coups bas. J’ai essayé de donner mon maximum en me focalisant sur les épreuves. »

Il a ensuite conclu en indiquant ce qu’il avait ressenti lorsqu’il a gagné : « C’était un mélange d’émotion, de pleurs, de joie. Quand j’y repense, ça me coupe un peu la chique. Je n’y crois absolument pas, c’est dingue. Le résultat était tellement chargé en émotion car j’étais auprès des gens que j’aime et qui m’aiment. C’était émotionnellement intense. Je ne réalise vraiment pas. Il y a quand même huit Top Chefs en France et j’en fais maintenant partie… C’est 100% bonheur. »