fbpx
Buzz
Partager sur

Top Chef 2017: Franck Pelux a failli abandonner pendant l’émission !

Top Chef 2017: Franck Pelux a failli abandonner pendant l'émission !

Le Journal de Saône et Loire a révélé que Franck Pelux de Top Chef 2017 a failli abandonner son aventure de cuisinier. Découvrez pourquoi

Place à la demi-finale de Top Chef 2017. Ce mercredi avait lieu les quarts de finale et c’est l’Italienne, Giacinta qui a été éliminée. Ce sera donc une phase finale 100 % masculine. Jeremie, Julien et Franc Pelux vont s’affronte pour savoir qui va être le Top Chef 2017. Franck, justement, qui tient un restaurant gastronomique à Pékin, classé 12ème au classement des meilleurs restaurants selon Tripadvisor. Il a bien failli ne jamais arriver là. En effet, sa mère a confié dans le journal de Saône et Loire que le jeune homme voulait rejoindre sa femme, qui gérait les problèmes de son restaurant, toute seule.

Top Chef 2017 : Franck Pelux voulait rejoindre sa femme

En participant à Top Chef 2017, Franck Pelux a laissé sa femme gérer toute seule leur restaurant à Pékin. Une pression qu’il aurait eu du mal à supporter selon sa mère. Elle a confié au journal de Saône et Loire : « Il a un peu pété les plombs au début à cause de la pression. Il était partagé entre l’envie de continuer l’émission et celle de rejoindre Sarah qui vivait seule les difficultés du restaurant à Pékin. »

Avant d’ajouter que désormais, Franck avait montré son vrai visage : « Aujourd’hui dans l’émission, on le voit comme il est dans la vie : authentique, drôle, généreux. Et aussi prêt à aider les autres. Son frère et sa soeur ont les mêmes qualités. »

Top Chef 2017 : une émission trop scénarisée

Si beaucoup de cuisiniers cherchent à participer à Top Chef 2017, certains grands chefs cassent du sucre sur le dos de l’émission. En effet, selon l’un d’entre eux, le programme serait beaucoup trop scénarisé :

« Je pense que c’est très scénarisé, je pense qu’on s’éloigne de la vérité et de la cuisine (…) j’ai un regard peut-être un peu critique là-dessus mais je pense que quand je regarde ce qu’il s’y passe, j’ai l’impression d’une tromperie. Ce n’est pas comme ça que ça se passe dans les cuisines, on ne court jamais dans une cuisine. Il n’y a pas de chronomètre dans une cuisine, il faut toujours être prêt. »