Buzz
Partager sur

The Voice Kids 5: découvrez la condition qu’a établie Amel Bent pour devenir coach !

The Voice Kids 5: découvrez la condition qu’a établie Amel Bent pour devenir coach !
Partage
Partager sur Facebook

Si Amel Bent est coach dans The Voice Kids 5, cela n’était pas gagné d’avance. La chanteuse a avoué avoir établi des conditions

Les fans d’Amel Bent étaient heureux d’apprendre la venue d’Amel Bent dans The Voice Kids 5 en tant que coach. Toutefois, la chanteuse a mis beaucoup de temps à accepter la proposition de la production. En effet, elle a indiqué dans une interview pour Télé-Loisirs, avoir établi certaines conditions avant de s’asseoir sur un fauteuil.

The Voice Kids 5 : Amel Bent voulait connaître les détails

En effet, Amel Bent n’a pas accepter la proposition de The Voice Kids 5 tout de suite. Elle a cherché à savoir si les enfants qui avaient un suivi psychologique. Eh si la chanteuse a posé cette question, c’est parce qu’elle a connu quelques points négatifs lorsqu’elle était plus jeune comme elle l’a confié à Télé-Loisirs : « J’ai voulu connaître en détail l’encadrement psychologique proposé aux enfants. J’ai beaucoup souffert des castings auxquels j’ai participé petite. Je ne voulais pas passer pour un bourreau comme ceux que j’ai connus gamine. La production m’a beaucoup rassurée en m’expliquant comment les enfants mais aussi les parents étaient pris en charge ».

Le fait d’écouter les voix sans pouvoir voir les chanteurs la dérangeait fortement. C’est pourquoi, elle a avoué que cela lui avait posé problème : « L’idée de ne pas regarder les gens quand ils chantent ne me plaisait pas beaucoup. J’ai toujours estimé qu’on chantait avec ses yeux, ses mains, son corps… Un chanteur, ce n’est pas juste des cordes vocales sur pattes ! »

The Voice Kids 5 : Mélia et les coachs

En tout cas, Amel Bent a pu vivre une très belle première expérience avec la prestation de Mélia. La candidate de The Voice Kids 5 a d’ailleurs indiqué comment elle avait réagi lorsque les coachs s’étaient retournés :

« Quand je les ai vus se retourner dès que j’ai commencé à chanter, c’est comme si j’avais un poids en moins sur mes épaules. L’audition à l’aveugle est vraiment super stressante pour tous les candidats. À ce moment précis, je pensais surtout à mes parents car ce sont eux qui me donnent la force d’avancer. Je me suis dit qu’il fallait que je le fasse pour eux malgré mon stress. J’ai fermé les yeux et j’ai fait ce que je devais faire ».